Forum où chacun peut proposer un thème d'histoire et le mettre en place avec d'autres utilisateurs afin de s'amuser à créer un récit unique à plusieurs !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Junjou romantica T.3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19, 20  Suivant
AuteurMessage
Kawaii-Power
Admin
avatar

Messages : 1607
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 21
Localisation : au Pays du Papier

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Dim 6 Aoû - 2:02



Thomas était content de réussir à avoir un effet apaisant sur Warren. Il préférait le voir quand il était relativement zen. Même s'il n'avait pas peur de lui ou qu'il ne le craignait pas quand il se mettait en colère, ça faisait aussi partie de son charme d'être facilement "enflammé"

- Malheureusement, on peut pas toujours forcer les autres a voir ce que tu aimerais qu'il voit... Que Lance me voit comme un objet, ce n'est pas important, le principal, c'est que toi tu m'aime tel que je suis. C'est tout ce qui compte. Lance n'est ni un ami, ni un proche, ni même quelqu'un de j'apprécie alors son opinion de moi m'importe peu.

Thomas eut un petit rire, ça ne le dérangeait pas du tout de lui donner une infinité de câlin et de baisers s'il le fallait. Pour le moment, il préférait ne pas penser à demain et au possible mariage. C'était plus simple ainsi. Déjà que Lance avait failli le gâcher la journée, pas besoin d'avoir des pensées sombres en plus.

- Vraiment? Peut être qu'après un bon petit déjeuner, ça me reviendra plus facilement, plaisanta t'il.



Kaze en appris ainsi plus sur Zero, ou plutôt son père. Alors c'était ainsi que ça c'était passé. Si ça tombe, cet ancien jeune étudiant ne devait même pas connaitre l'existence de Zero. Mais peut être que ce dernier pourrait le retrouver si jamais il le désirait vraiment. Encore fallait-il le vouloir. Kaze ne serait pas ce qu'il ferait, à sa place. Partirait-il à sa recherche? Ou laisserait-il tomber, se contentant des petites informations qu'il aurait?

- Oh, je vois. Je me demande s'il a une famille, maintenant. Tu as peut être d'autres frères et soeurs, quelque part. Alors notre mère est vraiment gentille? Au moins, je l'ai correctement imaginée sur ce point. Je ne l'ai jamais vue comme une mauvaise personne. Même si elle n'a pas choisi de nous garder.

Kaze sortit de l'ascenseur à son tour.



La maman préférait elle aussi que l'ainé ne mette pas des idées dans la tête des plus jeunes, même si elle ne pensait pas que c'était "contagieux", et tant mieux. Ils seraient bien ennuyés si tout leur enfants se mettaient à s'intéresser à ce qu'il ne fallait pas.

- Je pense que c'est ce qu'il compte faire, laisse-lui au moins cinq minutes, il doit dire correctement au revoir à ses frères, c'est important pour eux, tu ne veux pas rendre les choses trop douloureuses pour Fuan, Dani et Manu, c'est ce pas?

Ensuite, la femme pompier secoua la tête en réponse à la question de Dani. Cette situation allait être délicate. De son point de vue, Joel pourrait encore venir voir ses frères, mais son mari pensait surement autrement. Elle préféra donc ne pas faire de promesse:

- Peut être qu'il passera nous voir à la nouvelle année, qui sait? Ce sera une surprise, du coup. Mais ne soyez pas trop déçu s'il ne vient pas, ton frère et toi, d'accord?

Ca tombait bien parce que Fuan ne savait pas vraiment quoi dire, et il n'avait pas tellement envie de parler non plus. Il préférait partager leur peine et leur confusion. Parce qu'ils ressentaient tout les deux la même chose. Joel essaya ensuite de réconforter Manu. Mais Fuan savait que ce n'était pas "pas grave", justement. Une réconciliation risquait d'être difficile. Il devait se retenir de pleurer lui aussi.

- Tu...tu t'en...t'en va main....maintenant? demanda t'il, la gorge serrée.
Revenir en haut Aller en bas
http://fdfrp.forumactif.be
Eimi-chan

avatar

Messages : 1601
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 20
Localisation : Accel world

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Lun 7 Aoû - 5:35

[quote="Eimi-chan"]

Warren ne voulait pas que Thomas sois comparé à un objet. Il était juste si important pour lui . Lance devait d'ailleurs voir à quel point il était calme , patient et agréable après son intervention auprès de Warren pour le sauver. Warren passa son pouce sur le dos de la main de Thomas

- Je sais mais je ne veux pas que tu te sentes comme avant . Je ne veux pas que tu te sentes comme ça encore une fois. Mais tu as raison , le plus important c'est queje t'aime , plutôt que l'on s'aime

Warren se dirigea donc de nouveau vers la chambre , puis il attira Thomas vers lui pour l'embrasser tendrement " Dis-moi , tu ne travailles pas aujourd'hui , hein ?







Zero grimaça quelque peu en s'imaginant avec une tripotée de frère et soeur. En plus il serait le premier fils de cet espèce de nullard. Il préférait se savoir orphelin. En tout cas , c'est ce qu'il aimait penser . Il préférait effacer de son esprit ce père indigne de lui plutôt que d'y penser ..

- Tu tenterai de trouver ton père avec les informations qu'elle te donnera ?

Il fit signe au chauffeur qui vint leur ouvrir " Je ne t'ai pas vu hier soir . Alors qu'est-ce que tu penses de Markus ? Il est cool n'est-ce pas ? " dit-il en s'onstallant et en se rappelant de son tour en moto.


         

Joël s'assit sur une des marches pour pouvoir être près de ses frères . Il se tourna vers eux , il ne voulait pas les stresser. Daniel ne le serait pas avant de sentir que Joël lui manquait. À la question de Fuan , il regarda sa montre " Quand il viendra me chercher , il va arriver dans quelques minutes pour récupérer mes affaires avec moi " dit-il en parlant de son meilleur ami

- Mais je ne vis pas très loin , je n'aurais pas eu besoin de voiture si je n'avais pas tant de chose à transporter . les rassura t-il

Puis il valait mieux partir maintenant , Daniel grimpa les escaliers et se jeta sur Joël " On peut voir chez toi , un petit peu ? " Joël se demandait s'il devait le faire . Il n'osait pas vraiment demander mais Dani descendu pour aller demander à ses parents s'il le pouvait .

- Au moins une fois !
Revenir en haut Aller en bas
Kawaii-Power
Admin
avatar

Messages : 1607
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 21
Localisation : au Pays du Papier

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Mar 8 Aoû - 1:15



Thomas n'avait pas non plus qu'on le traiter de cette façon, ça lui rappelait de mauvais souvenir. Mais il savait que Warren le voyait tel qu'il était, alors ce n'était pas grave. De toute façon, Lance n'avait aucune importance à ses yeux.

- Le fait de s'aimer est important aussi, mais je suis heureux du moment que les gens que j'aime m'apprécient tel que je suis. Et maintenant que tu es dispensé d'une journée de travail, ce serait quand même dommage que j'aille travailler, n'est ce pas? De toute façon, mon patron étant un ami, et prenant deux fois plus de congé que moi, je ne crois pas qu'il viendra rouspeter si je m'en improvise un pour aujourd'hui.



Kaze n'imaginait pas un seul instant que Zero préfère être orphelin et ne pas avoir d'autres frères et soeurs, alors qu'ils s'amusaient plutôt bien ensemble, tous les deux. Alors plus on était de fou, mieux c'était, pas vrai? En tout cas, ça ne dérangerait pas Kaze d'avoir une famille encore plus nombreuse.

- Hum...je ne sais pas encore. Il ne sera surement pas facile à trouver. Pour le moment, rencontrer notre mère me suffit amplement.

Kaze alla ensuite s'assoir, il trouvait le fait qu'on lui ouvre la porte très cool. Puis il repensa à Markus. Même si ça avait été un ringard ça lui aurait convenu, du moment qu'il rendait son frère heureux. En tout cas, le fait que Zero veuille son avis sur la question prouvait une fois de plus que Markus était important à ses yeux.

- Disons que son air mystérieux et blasé est assez cool, c'est vrai, concéda t'il.



Fuan aurait bien voulu être à la place du meilleur ami, pour une fois. Ne pas avoir peur d'affronter le père de Joel, et de l'emmener là ou il le désirait. Mais il aurait encore plus préféré pouvoir garder la famille réunie. Arriverait-il à combler le vide laisser par l'infirmier? Et devait-il le combler? Et si Dani et Manu finissaient par oublier Joel? Ce serait terrible.

- Tu...tu vas beau...beaucoup me...man...manquer.

Mais ensuite Dani arriva, peut être qu'ils n'allaient pas se séparer tout de suite, finalement? Si les parents acceptaient (mais Fuan ne pensait pas que l' "homme" de la maison accepterait aussi facilement....), alors ils pourraient suivre Joel jusqu'a chez lui, pour quelques minutes encore.

- Qu'est ce que tu en pense? demanda la mère à l'adresse de son mari suite à la demande de Dani.
Revenir en haut Aller en bas
http://fdfrp.forumactif.be
Eimi-chan

avatar

Messages : 1601
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 20
Localisation : Accel world

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Mar 8 Aoû - 5:53



Warren supposait que Thomas avait raison. Il ne pouvait pas imposer ses décisions à Lance . En tout cas , il fut ravi d'entendre que son petit ami pourrait passer cette journée avec lui. Il avait des choses à lui raconter à propos de son voyage aux états-unis.

-Je suis heureux que tu restes ! Mais je vais devoir te décevoir en te disant que tu risques de voir ton patron plaisanta t-ilJe n'aipas offert son cadeau d'anniversaire à Mitsuki et je voulais profiter du fait qu'il sois là pour prendre de ces nouvelles . Et vu qu'il est chez Henry

Warren comptait y aller dans l'après midi " Mais avant déjeunons . D'ailleurs j'ai croisé un de mes exs aux états-unis , moi qui voulait t'en parler . Celui de la relation polyamoureuse . Il me cherchait partout , il cherche toujours Yann d'ailleurs . C'était vraiment une drôle de rencontre il faut croire que j'ai le chic pour rendre tout très gênant avec mes ex . Ilm'explique plein de chose , qu'il va etre papa et qu'il veut tout bien recommencer dans sa vie et dire pardon aux gens qu'il a blessé . Il était vraiment changé . C'était vraiment une agréable sensation . Gênante mais agréable . "

Son ex avait été étonné de ne pas voir Yann et Warren ensemble . "Quand ons'aime à s'en faire mal comme vous ... On n'imagine pas une séparation "

-C'est toujours bizarre de voir comment les autres change





Zero ne s'imaginait pas avec dix milles frères et soeurs . Il avait déjà une soeur et un frère de coeur ainsi qu'un demi-frère . Ça lui étaut suffisant niveau famille , il ne faisait pas partie d'une famille mormone avec plein de marmots dans les jambes . Zero supposait que se contenter de leur mère était un bon début

-C'est vrai qu'il est cool . Et il fait vraiment bien de la moto . J'ai l'impression d'être un gosse mais il est vraiment fascinant . Il comprend ce que je lui dis et je comprends ce qu'il me dit (enfin presque ) . Mais c'est vraiment bizarre . Même sij'ai été longtemps avec Seven , c'était si différent ... Et pourtant . J'avais plein de relation en dehors de celle avec Seven . Des filles d'ailleurs . Mais j'aibeaucoup sacrifié pour lui . Mon père m'a jeté de chez moiune fois qu'il a su pour moi et lui . Je sais que je n'étais pas un bon petit ami mais ... J'ai tout de même envie qu'il reste à moi . J'ai toujours rêvé du moment ou quelqu'un viendrait le sauver . Et maintenant si je ne l'ai plus qu'est-ce que je vais devenir ? Il est celui qui me faisaitvibrer . Markus est si différent enfin pas que je m'imagine déjà avec Markus ou un truc dugenre . Mais si je déverse un peu de mon attzntion à Markus , je ne pourrais pas y lire des êmotions ... Pourtant quand je suis avec lui je n'ai pas l'impression de me servir de lui pour ressentir des trucs . Pendant cette ballade en moto . J'étais vraiment heureux . Vraiment . Et qu'est-ce qui se passe si j'ai des émotions de plus en plus forte ? "
         

Joël avait de la chance d'avoir un meilleur ami qui le supportait dans tout . Coming out , démménagement , amour compliqué . Autant dire que Joël avait le meilleur des amis . En tout cas , il devrait le remercier . Son frère lui dit alors comme il allait lui manquer . Ses mots étaient si imoortant pour Joël . Il savait qu'ils n'avaient rien d'aussi profond qu'il ne l'espérait mais c'était déjà ça

-J'ai une salle de bain libre qui t'attendra quand tu auras envie de dormir

Le père de Joël hésitait "Autant le faire maintenant , ensuite ils arrêteront de nous demander ou est Joël durant toute la journée " Manu quitta les bras de Fuan pour aller voir le véhicule qui klaxonnait devant la porte .
Revenir en haut Aller en bas
Kawaii-Power
Admin
avatar

Messages : 1607
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 21
Localisation : au Pays du Papier

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Mer 9 Aoû - 1:04



Tiens, il allait essayer de dégoter un petit cadeau sympa pour Mitsuki, maintenant qu'on lui rappelait que c'était son anniversaire. Il n'allait pas être le seul à venir les mains vides, quand même. Mais la question était : quoi prendre?

- C'est plutôt un chouette programme, au contraire, je suis très content de revoir Mitsuki. C'est assez drôle que son anniversaire soit le jour du réveillon, en plus, celui d'Henry n'est pas très éloigné. En tout cas, s'il est encore fourré chez Henry, ça montre vraiment qu'ils feraient mieux d'être enfin ensemble, ces deux là.

Thomas écouta ensuite l'histoire avec l'ex. Le jeune patineur croyait déjà en la seconde chance, tout le monde pouvait changer (bon, peut être pas certaines personnes, mais il y avait toujours des exceptions). Alors pourquoi pas cet ancien petit ami?

- Du moment qu'il ne voulait pas te récupérer, ça me va. Mais je vois ce que tu veux dire. Tu changera probablement aussi, et Yann aussi, maintenant que vos routes sont séparées. J'espère que je resterais néanmoins ton préféré.

Il alla se rassoir devant le plateau.



C'était la première fois que Zero se confiait à Kaze en ce qui concernait ses sentiments, et surtout, qu'il lui parlait vraiment de Seven et ce qu'il pensait réellement de lui. Alors il allait essayer de ne pas tout gâcher avec une réponse irréfléchie. Mais ce n'était pas une question facile.

- Et bien... tu m'a l'air encore attaché à ce Seven, mais peut être que tu n'en as plus aussi besoin que tu ne le pense? Si tu arrive à être heureux avec Markus sans avoir l'impression de ne pas être "légitime" dans ce que tu lui offre et ce que tu lui prends, alors, je pense que quoi qu'il se passera entre vous deux, ce sera merveilleux, non? Avoir une relation sincère et donnant-donnant, c'est ce qu'il y a de mieux non? je ne pense pas qu'on puisse demander plus que cela.



Fuan aimait bien l'ami de Joel, lui aussi, même s'il était encore plus effrayé avec lui qu'avec ses frères. Néanmoins, il arrivait au moins à ne pas avoir trop peur quand il était dans la même pièce que lui (c'est pour ça qu'aller en classe n'était pas du tout facile pour Fuan...), sauf peut être quand l'ami décidait de le taquiner. Le jeune dessinateur rougit un peu tout en étant un peu amusé par ce qu'il pensait être une plaisanterie de Joel.

- Tu....tu as pen...pensé à t...tout.

Dani et Manu seraient donc content. La mère approuva la décision. C'était mieux de faire en sorte que la séparation soit moins rude, ça donnerait moins d'ennui pour la suite.

- Très bien, alors suivez votre frère jusque son nouveau chez lui, mais ne revenez pas trop tard. Tiens, je crois que votre taxi est là.

Fuan se demandait s'il pouvait les accompagner lui aussi, même s'il n'aimait pas vraiment les voyages en voiture.
Revenir en haut Aller en bas
http://fdfrp.forumactif.be
Eimi-chan

avatar

Messages : 1601
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 20
Localisation : Accel world

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Mer 9 Aoû - 5:21



Warren devait avouer qu'être né le jour du réveillon devait être particulier. En tout cas , il se souvenait plus jeune d'avoir entendu le père de Seven parler des cadeaux qu'il cherchait pour son fils . Il connaissait Seven depuis un certain moment , enfin par écran interposé et leurs parents mais ils se connaissaient depuis un certain moment

-Je suis né le jour d'halloween , alors je sais ce que ça fait d'être nê le jour d'une fête. J'ai d'ailleurs été très déçu quand j'ai compris qu'halloween n'était pas une fête réalisé juste pour moi puis il sourit Noël et anniversaire , ça se fête . Puis ils ne s'étaient pas vu depui slongtemps , ils doivent être heureux de se revoir . Avec un peu de chance cette absence leur a permis de voir qu'ils sont amoureux l'un de l'autre


Warren avait été heureux de voir qu'il avait changé "Crois-moi aucun de mex ne veut me récupérer . Puis je dois avouer que les autres étaient des passades . Yann est le seul qui a été sérieux et je ne crois pas que l'on pourrait se supporter . Même en couple c'était complexe . Je l'énervais , il m'énervait et on se faisait souffrir moralement et physiquement . C'était malsain dans un certain sens . Puis tu sais toute l'histoire , il m'a trompé et je suis resté avec lui malgré tout . Enfin , c'etait vraiment malsain et enfantin . Yann s'amusait à boire et ne pas m'envoyer de message , du coup je m'inquiétais toute la nuit , puis j'en a fait aussi des choses dont je ne suis vraiment pas fier . Mais j'ai changé . Je ne suis plus aussi mesquin et jaloux . "

- Bien sur que tu l'es puis il piqua quelque chose dans le plateau de Thomas Dis toi qui t'y connais en manga . On pourrait prendre un truc de ce genre pour Mitsuki






Zero réflechit alors "Peut-être que je n'en ai pas tant besoin. J'imagine. Puis Markus a l'air assez hétero . Enfin bref . On est bientôt arrivé alors prépares toi mentalement et ne pleurs pas s'il te plait "


         

Joël laissa les plus jeune filer vers la voiture pour prendre place. Son ami ramassa les quelques affaires qui avaient été balancé par la fenêtre . Joël quand à lui se concentra sur Fuan , il savait qu'il j'aimait pas les transport du genre voiture , train et bus

-On peut faire le chemin à pied toi et moi , mon Fuan. Nous aurions l'occassion de parler un peu et Dani aurait le temps de réconforter un peu plus manu

Proposa t-il alors en se levant des marches pour se diriger vers sa chambre et prendre sa valise
Revenir en haut Aller en bas
Kawaii-Power
Admin
avatar

Messages : 1607
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 21
Localisation : au Pays du Papier

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Mer 9 Aoû - 23:42



Thomas n'avait pas son anniversaire en même temps qu'une autre fête, mais il était aussi né un jour particulier, alors il savait ce qu'on ressentait. Sauf que pour lui, le jour spécial ne venait qu'une fois tous les quatre an, parce qu'il n'y avait que tous les quatre ans qu'un 29 ème jour apparaissait dans le mois de février. Les autres années il fêtait son anniversaire le 28.

- En tout cas, je l'espère. Et ce qui est bien quand on a un anniversaire lors d'un jour particulier, c'est que ce n'est pas difficile à retenir.

Thomas savait aussi ce que c'était que les relations malsaines.Mais c'est vrai que celle de Yann et Warren avait été loin, et qu'ils s'étaient mutuellement fait du mal. Thomas n'avait vu Yann que quelques minutes seulement, mais il lui souhaitait quand même de trouver un bel amour avec une autre personne, et en priant pour qu'il se comporte mieux cette fois.

- C'est normal de ne plus ressembler à ce qu'on était enfant, ou même adolescent. Hum, je pensais plut à un chapeau à plume, pour rappeler notre rencontre, mais je peux rajouter un manga en plus. Je me demande ce qu'Henry lui a offert.



Kaze ne pouvait pas promettre de ne pas pleurer, sa mère biologique allait bientôt mourir après tout. Mais il s'était quand même préparer mentalement depuis plusieurs jours. Toutefois, il préferait y aller au feeling alors il n'avait pas prévu de scénarios dans sa tête.

- Je suis prêt... je crois.



Fuan accepta la proposition, surtout qu'être à cinq dans la voiture, en plus des gages, n'allait pas être agréable. Il préférait donc faire le chemin à pied, surtout que ce n'était vraiment pas loin. Mais il préféra s'assurer que Joel était bien d'accord avec ça.

- Tu.... tu es s...sur que ça...ça ne te...te dérange p...pas?

Ensuite le jeune homme attendit que son frère aille chercher sa valise.
Revenir en haut Aller en bas
http://fdfrp.forumactif.be
Eimi-chan

avatar

Messages : 1601
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 20
Localisation : Accel world

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Mar 15 Aoû - 6:33

Zero sortit de la voiture , il entra donc dans l'hôpital et se dirigea vers l'accueil. Il chercha quelques instants quelqu'un qu'il ne trouva pas du regard . Une infirmière qui prenait son café se dirigea vers eux avec un petit sourire. Elle salua Zero puis son frère " Enchanté " dit-elle alors à Kazuya pendant qu'elle soufflait sur son café . La jeune femme zieuta quelques instants Zero qui lui rendu son regard curieux

- Tu n'as pas besoin de m'inspecter comme cela . Joël est là ? demanda l'avocat

- Non répondu la jeune femme Mais il m'a dit de te donner ça . Puis tu sais , tu pourrais me faire un minimum la conversation . Moi aussi j'ai joué des coudes pour faire entrer ta tante dans notre hôpital

Zero récupéra le papier , ignorant les plaintes de la demoiselle avant de lui faire signe qu'il l'appellerait. Ensuite Zero se dirigea donc vers un endroit . Il semblait connaitre l'hôpital assez bien . Quelques pas et tournants et ils y étaient devant la porte.

Itoe entendu toquer à sa porte. Elle s'attendait à la visite prochaine de son fils. Peut-être lui expliquerait-il pourquoi il l'avait changé d'hôpital. Elle n'allait pas s'en plaindre. Entre le vieil hôpital miteux où elle résidait et cet hôpital en plein Tokyo , le choix était vite fait. Pourtant elle était sur que Zenjiro ne voulait pas la garder à l'oeil. Au contraire la seule fois où ils s'étaient vu , il avait évité son regard . Pouvait-elle le blâmer ? Les plaques rouges disgracieuses sur son corps frèle et pâle devait être douloureux à voir. Itoe avait donc pris soin d'en couvrir la plus grande partie avec des pansements. Enfin , elle ... Les infirmières . Itoe regardait la télé . Ses yeux bleu rivé sur l'écran. Des yeux qu'elle avat hérité d'elle ne savait où . Oh . Ces yeux lui avait donné un succès fou fut un temps , à présent ils ressemblaient plus a des yeux de poupée . Ils prenaient une grande place sur une face pâle et sobre . Itoe avait perdu beaucoup de poids , mais on pouvait voir qu'elle était une jolie femme.

- Itoe , j'ai de la visite indiqua Zenjiro en entrant avec un jeune homme roux

Itoe tenta de s'asseoir plus convenablement. Elle n'avait cu que très peu de beaux rouquins ici . Était-ce lui ? Est-ce lui ? Son coeur battait follement dans sa poitrine pendant que Zenjiro s'asseyait dans un siège de manière lasse

----

Warren devait avouer que les dates importantes permettaient d'enregistrer plus rapidement. Un anniversaire lors d'une année bissextile permettait vraiment de garder l'anniversaire en tête . En tout cas , pas mal de personne debait s'étonner quand Thomas disait qu'il était né le 29 . Puis Warren regarda Thomas

- En dehors d'une nuit de folie . Je veux dire ... C'est l'anniversaire de Mitsuki , noël et ça fait un moment qu'ils ne se sont pas vu . Je suis assez sûr que mêmes s'ils voulaient s'échanger des cadeaux , ils n'ont pas eu le temps pouffa t-il de rire gentiment

Warren mangea tranquillement un peu du petit déjeuner " Mais Mitsuki n'est pas compliqué . De plus , il aime beaucoup les chapeaux . Il ne m'a jamais rendu mon bonnet avec des oreilles de chats . Je pensais à lui donner un chat mais je me suis dit que des manga ça sera super surtout qu'il repart en voyage bientôt " commenta t-il

----

Joël confirma d'un hochement de tête. Il s'en alla prendre sa valise puis descendu les escaliers. Son père boudait encore dans son coin . Il n'osa pas lui dire au revoir et sortit de la maison . Il alla voir son meilleur ami pour lui expliquer qu'il ferait le chemin à pied. Ce dernier lui fit un petit clin d'oeil avant de s'en aller . Joel se tourna vers son frère

- On peut y aller mon Fuan . J'espère que tout ça ne t'as pas trop chamboulé . Je savais que mon père réagirait ainsi . Mais j'avais oublié à quel point Manu peut être sensible . J'espère qu'il ne leur menera pas la vie dur en échange
Revenir en haut Aller en bas
Kawaii-Power
Admin
avatar

Messages : 1607
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 21
Localisation : au Pays du Papier

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Mer 16 Aoû - 0:13



On disait souvent soit à Tomas qu'il n'avait pas de chance, parce que son vrai anniversaire n'avait lieu que tout les quatre ans, soit, au contraire, que c'était super cool. De son point de vue, Thomas aimait plutôt le fait d'être né un jour pas comme les autres. Il rit à la remarque de Warren sur la cadeau d'Henry.

- Une nuit de folie, ce serait bien digne de lui. Tu as sans doute raison, il n'a surement pas encore eu le temps de lui offrir son cadeau. Ils n'ont peut être même pas beaucoup discuté avant de se sauter dessus.

C'est vrai qu'il valait mieux attendre un peu avant d'offrir un chat à Mitsuki. Alors un manga était surement une bonne idée. En tout cas il était content d'apprendre que le rouquin aimait bien les chapeaux, ça tombait bien.

- L'embêtant avec les manga, c'est que tu prends le risque que ton cadeau soit déjà dans sa bibliothèque. Du coup, il faut au moins avoir vu sa collection une fois, et je ne le connais pas encore assez pour cela.



Kaze suivait son frère. Il se demandait bien qui était ce Joel. En tout cas Zero avait l'air de bien connaitre le personnel de cet hôpital. Peut être qu'il avait été voir leur mère plus souvent qu'il ne l'avait laissé croire. En il avait l'air de pas mal connaitre cet hôpital et ses couloirs. Une jeune infirmière vient les voir. Apparement, elle connaissait leur mère elle aussi. Il n'y avait que lui qui ne la connaissait pas encore.

- Moi aussi, enchanté.

Kaze se demandait aussi quel était ce papier qu'on avait donné à son frère, et d'ailleurs il décida de poser la question pendant qu'ils marchaient jusqu'a la chambre de la personne qu'ils étaient venus voir.

- Qu'est ce que c'est?

Quand ils arrivèrent enfin à destination, et que Zero se mit sur le coté pour le laisser entrer, Kaze se retrouva donc nez à nez devant la femme qui lui avait donné la vie. Ses sentiments étaient contradictoire. D'un coté, il se retrouvait devant une belle femme, avec des yeux magnifiques, mais de l'autre, elle était bandée de partout et d'une grande maigreur. Bien sur, il savait qu'elle était malade. Mais le savoir et le voir, c'était deux choses différentes. La voir ainsi la rendait triste. En ce qui concernait ce qu'il ressentait du fait d'enfin rencontrer sa mère, il ne savait pas encore bien ou il en était. Il hésita un peu, puis il alla finalement s'assoir tout près de sa mère, plutôt du coté de son visage. Devait-il lui prendre la main? L'appeler "maman" ? Zéro ne le faisait pas, et Kaze ne voulait pas prendre le risque de lui faire mal en posant sa main sur un endroit douloureux.

Kaze observa donc quelques instants sa mère en silence, exactement comme un fils regarderait pour la première fois sa mère. Comme un étranger qui en même temps était un proche, et qui essayait de savoir quelle attitude était la meilleur. Parce qu'il voulait laisser ce sentiment de familiarité se déveloper mais en même temps ce n'était pas elle qui l'avait élevé, et elle l'avait abandonné. Essayer de trouver des ressemblances, tout en constatant toutes les différences, non seulement entre lui et elle, mais entre l'image qu'il avait du elle et ce qu'elle était en réalité. Il devait maintenant ajuster sa vision. Finalement, il prit la parole.

- Bonjour, heu.. madame. Je suis Kazuya, mais tout le monde m'appelle Kaze. Je suis... le frère de Zero, décida t'il de dire, plutôt que de se présenter comme son fils en premier lieu.



Fuan était vraiment rassuré de pouvoir s'y rendre à pied. Et puis ça lui laisserait encore quelques minutes seul avec son grand frère, ça n'arriverait sans doute plus aussi souvent. Peut être qu'il devrait songer à partir lui aussi, il commençait à avoir l'âge. Mais c'était plus facile de vivre avec sa mère et ses petits frères, qui rapportait les courses par exemple. Ainsi, il n'avait pas à aller au supermarché.

- Je...j'essay...essayerais d'être f...fort. Et de...de pro...protéger Manu et...et Dani. Pour...pour qu'ils ne...ne soient p...pas trop tri...triste. Je... je prendrais s...soin d'eux p...pour toi.

Enfin, s'il y arrivait.
Revenir en haut Aller en bas
http://fdfrp.forumactif.be
Eimi-chan

avatar

Messages : 1601
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 20
Localisation : Accel world

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Mer 16 Aoû - 5:55



Warren avait remarqué qu'Henry était un peu chaud lapin lors de leur première rencontre . Alors en mélangeant cela aux manques et a des probables sentiments amoureux . Ça devait être assez passionné entre ces deux là . Warren se retint un peu pour ne pas rire en les imaginant se jeter l'un sur l'autre. Ces deux là s'avoueraient-ils leur amour un jour ?


- J'ai un truc pour flairer les chauds lapins . Comme une sorte de radar dit-il en imitant une machine

Warren soupira "Et sa bibliothéque de manga est énorme . Sans parler des jeux vidéos. Je pourrais lui offrir des pulls à capuches ? Sinon , il est fan de toi . Je pourrais lui offrir une vidéo de toi en train de résoudre des problèmes de mathématiques " Warren finit par regarder Thomas puis lui lança un regard très intense

-2 + 2 égale 4 ! et il passa sa main dans ses cheveux Bonjour je suis Thomas et je suis un incroyable mathématicien et maitre zen aguerri . J'ai vécu dans les montagnes accompagné de mon maitre Zen pour acquérir la zen-attitude . Durant ces dures années de pratique , j'ai appris à glisser sur la glace . il regarda Thomas sérieusement Je crois que ça serait un très beau cadeau .








Zero connaissait bien cet endroit car il devait y faire des contrôles réguliers. Puis il avait fait en sorte que leur mère sois transporté dans le même hôpital que lui. Des démarches qu'il avait réalisé avant que son frère sois dans sa vie. Il avait désiré la garder sous la main pour ne pas que l'affaire s'émiette. Au moins son frère n'avait pas à aller jusqu'à osaka dans un vieux hôpital miteux qui sentait la mort et ressemblait à la mort.


-Curieux à ce que je vois ? Ce sont les papiers de son transfert , je ne veux que personne ne sache qu'elle est ici expliqua t-il

Zero laissa donc les deux se rencontrer. Au regard brillant d'Itoe , il devinait qu'elle était déjà émue. Elle les avait abandonné mais visiblement elle reconnaissait cette jolie petite tête rousse d'un regard. On tient un bébé une fois dans ses bras et au premier regard , on le reconnait. Elle lui avait fait ce coup là lorsqu'il avait passé la porte de sa chambre à Osaka. Cette lueur de mère heureuse et effondré de voir que son enfant avait tant grandit sans elle . Itoe regarda Kaze s'asseoir près d'elle

-J'avais presque oublié que tu avais mes yeux dit-elle d'un ton presque brisé

Zero regarda Kaze "Si tu es coupé sur la main ou sur le bras , tu ne la touches pas . Pour le reste vous pouvez vous jeter dans les bras de l'un et de l'autre". L'avocat alla s'asseoir sur une autre chaise dans la salle non loin du lit. Itoe finit par sourire tendrement à Kaze , ignorant un peu Zero le temps qu'il montre qu'il ait envie de s'immiscer dans la discussion.

-Je sais Kazuya . Je sais. Je ne sais pas si Zenjiro t'as parlé de moi . Je suis Itoe Yoshida . Je suis vraiment heureuse de vous revoir. J'avais toujours dans l'espoir de vous revoir un jour. Tout les deux . Mes deux petits garçons . Je suis tellement désolé de vous avoir laissé . Je vous aime tellement . Vous êtes si beaux. Est-ce que vous vous entendez bien ?

Demanda t-elle tandis que Zero pianotait sur son téléphone , il se leva alors " Je vais passer un coup de fil. Je ramène du café et du thé . Vous en voulez ? "

         

Joël regarda Fuan avec une tendresse "Mais ne te donnes pas trop de travail . N'oublies pas que je suis toujours là et que je n'habite pas loin. Si tu sens que tu as besoin de me voir ou même de profiter de l'appartement . "il fouilla dans sa poche et lui donna une seconde clef . L'infirmier tira donc sa valise

-Puis tu es un frère formidable . Tu as réussi à prendre Manu dans tes bras et il a vraiment été heureux de savoir que tu étais là . Je suis fier de toi . Tu deviens vraiment grand et je ne vais plus pouvoir te surveiller pour voir si des filles ne tentent pas de te voler

Joël jeta un coup d'oeil à la petite allée silencieuse qu'il emprunterait très souvent à partir de maintenant

-Tu sais que je suis amoureux de mon meilleur ami . J'ai décidé de tourner la page. Avoir fait ce coming out me permettra de voir ailleurs sans avoir peur de me faire découvrir . Mais aussi de tourner la page sur ces sentiments . il regarda Fuan Je ne voulais pas vous abandonner . Ça devait juste se passer comme ça .
Revenir en haut Aller en bas
Kawaii-Power
Admin
avatar

Messages : 1607
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 21
Localisation : au Pays du Papier

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Mer 16 Aoû - 23:51



Thomas ne doutait pas un seul instant qu'Henry et Mitsuki soient chaud lapin. Avec Henry, c'était impossible d'être autrement. Mais ça ne devait déplaire à l'informaticien, sinon ils ne continueraient pas cette relation. Ca n'avait pas déplu à Thomas non plus, surtout que lorsque l'on est adolescent, on est toujours un peu passionné et fou. Mais il aimait aussi quand c'était plus calme, que ça prenait plus son temps. La tendresse était aussi importante que la passion pour lui. Peut être même plus. La passion pouvait s'évaporer. La tendresse, c'était déjà plus difficile.

- Vraiment ? Alors dirais-tu que je suis du genre chaud lapin?

Thomas ne pensait pas être une telle source d'admiration pour Mitsuki, et il n'était pas du genre à aimer poser devant une caméra et faire tout un petit discours qui attirait l'attention, cela, il préférait le laisser à Henry. Il aimait mieux régler les conflits dans l'ombre. Mais il y avait peut être moyen de satisfaire et Warren (parce que Warren aussi adorerait surement avoir ce genre de vidéo, ça se voyait dans son regard) et Mitsuki.

- Hum... je ne serais pas assez naturel. Mais on m'a déjà filmer sur la piste. Ma mère, surtout. Du coup, je peux vous montrer quelques vidéos de moi sur la glace. Même si je n'aime pas trop me regarder, je vois toujours ce que je pourrais améliorer et alors j'ai honte de ma performance.



Kaze ne connaissait pas vraiment cet hôpital. Il s'était déjà blessé quelques fois (un bras cassé une fois et généralement des points de suture) mais rien de grave. En tout cas, il n'aimait pas trop ce genre d'endroit, l'ambiance était plutôt... triste. Il allait falloir égayer un peu tout ça.

- Pourquoi est ce que personne ne doit le savoir?

Il entra ensuite dans la chambre. On ne pouvait pas dire que ce fut un coup de foudre. Mais Kaze, après sa première inspection un peu pudique et prudente, fut assez heureux de rencontrer sa mère dans l'ensemble. L'émotion finit par arriver, surtout quand Itoé lui parla de ses yeux. C'est vrai, ils avaient les mêmes. Ca lui faisait plaisir d'avoir quelque chose en commun avec sa mère biologique. Ainsi, il ne put résister, et, à nouveau, assez prudemment (ce qui n'était pas dans ses habitudes), voir timidement, il alla poser sa main sur le bras droit d'Itoé.

- Ca vous... te rend triste, que j'ai tes yeux? Moi, ça me fait plaisir. En tout cas, je voulais te dire que... je ne t'en veux pas, même si tu nous a abandonné. Parce que j'ai une famille formidable, que j'aime beaucoup. J'aurais aimé te présenter mes parents, mais je crois qu'ils ne sont pas prêts. Zéro et moi, on s'entend bien. Il me donne beaucoup de biscuits. J'adore manger. Tu veux que je te raconte comment je l'ai trouvé? D'abord, j'étais partis pour faire des recherches sur mes parents biologiques, alors j'ai fais le tour de tous les hôpitaux dans la région de l'orphelinat ou tu m'avais déposé, en demandant s'il y avait un acte de naissance qui pouvait me correspondre. Après quelques fausses pistes, j'ai fini par trouver, et c'est là que l'infirmière m'a dit que la jeune femme qui m'avait donné la vie avait aussi donné naissance à un autre petit garçon, quelques années plus tôt. Alors j'ai essayé de le retrouver. Ca n'a pas été facile.

Kaze se détendait petit à petit et redevenait doucement mais surement une vraie pile électrique et très pipelette. D'ailleurs, il embellit très vite sur la suite, il avait tellement de chose à lui raconter. Mais avant, il répondit à Zero, il savait qu'il n'aimait pas attendre des heures une réponse. Lui non plus d'ailleurs.

- Hum... plutôt un chocolat chaud pour moi si c'est possible, demanda t'il avec des petits yeux innocents, même s'il savait bien que son choix ne faisait pas partie des propositions.

Une fois son frère partit, il en revient à ce qu'il voulait dire.

- Ah, oui ! Tu vas être ravie : j'ai un super petit ami trop mignon et en même temps super torride, pfiouuu, il me fait tourner la tête et en même temps il me fait fondre avec ses petites galanteries et attention. C'est un sportif, alors il a un très beau corps, et il a les cheveux violets.



Fuan accepta la seconde clef avec beaucoup de reconnaissance. Il viendrait surement voir son frère au moins une fois par semaine, il ne voulait pas le laisser tout seul. Et surtout, il ne voulait pas perdre contact avec Joel, il était important pour lui. Il rougit également sous le compliment de l'infirmier, il n'avait pas l'habitude de se considérer comme un frère formidable. Et aussi que Joel était fier de lui.

- Je... je ne suis p... pas si.... je voulais le...le consoler. Moi...Moi aussi j'a...avais en...envie de pleu...pleurer (il sembla ensuite surpris par la fin de la phrase, même un peu gêné). Des... des filles?

Il n'avait pas connaissance de filles qui s'intéressait à lui, la plus part du temps il essayait de ne pas avoir de contact avec elle. Il était plus à l'aise avec les garçons en général. En même temps, à part sa mère, il ne vivait qu'entouré d'hommes. Fuan écouta ensuite attentivement son frère alors qu'il lui parlait de son amour pour son meilleur ami.

- Oh... je...je comprend. J'es...j'espère que... que tu te sen...sentiras mi...mieux main...maintenant. Mais... mais tu me...me manqueras beau...beaucoup quand...quand même.
Revenir en haut Aller en bas
http://fdfrp.forumactif.be
Eimi-chan

avatar

Messages : 1601
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 20
Localisation : Accel world

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Jeu 17 Aoû - 7:03



Warren ne pouvait pas dire de même pour son petit Seven. Il était vraiment très innoccent. Il ne comprenait pas les blagues coquines auparavant , d'ailleurs tout cela lui passait par dessus la tête . Même après son expérience avec une fille , il était resté très calme . Mais depuis quelques temps , il avait remarqué qu'il comprenait beaucoup mieux ces allusions .


-Et bien , je crois que tu en as été un . Et qu'au fond , tu es quelqu'un qui serait prêt à se faire un petit marathon dans un lit mais uniquement avec la bonne personne à présent . Et la maturité t'as certainement appris que c'est plutôt le moment qui est plus important que le nombre de fois. il sourit

Commenta Warren en souriant "Alors ? Mon "hot" radar marche toujours aussi bien ? " demanda t-il alors . Warren et Mitsuki montait sûrement dans l'ombre une association pour préserver Thomas et le faire devenir une espèce d'humain protéger . Alors tout les deux seraient évidemment heureux de voir ces vidéos .

- Ça serait adorable mais je ne veux pas que tu te sentes stressé . Tu sais pour moi c'est incroyable ce que tu fais . Et je comprends ton envie de faire attention au détail , mais je t'assure que pour des débutants comme moi ou Mitsuki , la plus simple des pirouettes vas nous faire hurler commes des fans de foot . tenta t-il d'expliquer

Il se coucha alors sur le dos "On devrait profiter de cette journée de libre pour faire quelque chose d'un peu romantique . Tu ne penses pas ? "





-De plus en plus curieux. Et bien si tu l'apprends , je vais devoir te tuer juste après. Et comme je suis safique j'opterai pour une mort lente. Tu vois , je t'affamerai plaisanta t-il Puis le savoir ne changerait rien à ta vie

Itoe fut étonné que son fils n'ait pas peur de lui prendre le bras. Zenjiro et Kazuya étaient vraiment très différent tout les deux. Mais ils ne partagaeaient qu'une mère biologique , il était normal qu'ils soient si différent. Itoe alla poser sa main sur celle qui tenait son bras . Un petit sourire qui ne pouvait cacher les larmes qui perlaient sur ses longs cils

-Je suis très heureuse . C'est ce que l'on préfére chez moi. Qui ne serait pas heureuse en apprenant que son fils porte si bien ce trait . Tu es vraiment beau . C'est juste effroyable que j'ai oublié tes beaux yeux . Je t'ai gardé des mois avec moi et j'allais les oublier . Mais je n'ai pas eu la chance de te garder aussi longtemps que Zenjiro

La femme écouta le récit , hochant la tête de temps à autre . C'est ce qu'elle avait espéré. Qu'il trouve une bonne famille , retrouve les traces de son frère et que les deux s'entendent bien. Elle l'avait toujours espéré et à présent , elle en avait la preuve. Bien sur c'était horrible d'imaginer ses fils élevé par quelqu'un d'autre , mais cela était beaucoup mieux que de vivre avec une femme comme elle dans un appartement miteux sans la chance de s'offrir ce qu'ils voulaient.

-Ton grand-père mangeait comme deux ou plutôt comme une légion. Tu as du prendre ç de lui , je te l'assure . Ce qu'il aurait été heureux de vous voir tout les deux . Il n'a pas cessé de vous chercher dès qu'il a appris pour vous .

Mais elle ne voulait pas s'étaler sur ses recherches . Tout ses refus , ses non , ses regards . Tout les regards remplis de jugement . Comment avait-elle pu faire ça ? Mère indigne. C'est ce qu'elle lisait dans leurs yeux. Et après dix ans de recherche et surtout après la mort de son père , elle avait tout abandonné .

-Un café précisa Itoe d'une petite voix

Itoe rigola un peu "Et ce garçon a un nom ? Beau corps , cheveux violets ? Et bien , c'est peu commun ! Fondre et brûler . Quelqu'un est très chanceux ici . Pour ma part , je vais me présenter un peu mieux . Je suis Itoe , j'ai 39 ans , et je suis ta mère biologique . J'ai très tôt fréquenté les mauvaises personnes . J'étais très amoureuse et j'ai suivi quelqu'un qui n'a jamais essayé de changer . Une fois que nous nous sommes quittées , j'ai été à la rue et je n'avais pas le courage de retourner voir mes parents. Alors j'ai décidé d'être indépendante . Mais sans diplôme , il est très difficle de l'être et aussi sans maison. Le plus facile , c'était d'être dans une maison close . Je sais que ce n'est pas très mélioratif pour vous . Votre mère n'est peut-être pas ce que vous avez imaginiez . Mais je vous ai aimé et je vous aime . C'est égoiste d'oser vous dire que je vous aime alors que je n'ai pas ou être là pour vous . Mais vous restez mes enfants , vous comprenez. Tu comprends ? Je suis tellement désolé . Tu veux que je te racontes des choses précise ? Comment tu étais ? En tout cas , tu ne tenais jamais en place quand j'étais enceinte. J'étais devenu une sorte d'attraction pour mes collègues . Dès qu'elles mettaient leurs mains sur mon ventre , tu donnais un coup de pied . "

         

Joël devait avouer qu'il n'avait vu que très peu de filles autour de Fuan. Fuan avait beau être très beau garçons , sa timidité "maladive" finissait par impressionner les filles de la mauvaise manière. Et il devait avouer que ça l'avait arrangé pendant des années "Tu sais quand une fille et un garçon s'aiment , ils finissent par s'avouer leurs sentiments et puis
"

Parfois son instinct de grand frère revenait et il était obligé d'embêter un peu Fuan

-J'habite a quelques minutes des que je te manquerai , tu n'auras qu'a faire le chemin et je te coifferai ou je te raconterai ma journée

Joel soupira "Je me sens un peu irresponsable de faire touta a cause de mon orientation . Mais j'essaye de dedramatiser en me disant que j'ai l'age de m'en aller
Revenir en haut Aller en bas
Kawaii-Power
Admin
avatar

Messages : 1607
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 21
Localisation : au Pays du Papier

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Ven 18 Aoû - 0:47



Henry avait du être un bon professeur, c'était difficile de ne pas être "corrompu" par un mec pareil, qui vouait presque un véritable culte au plaisir charnel (même si, quand il était amoureux, il l'était à fond aussi, il ne pouvait pas nier cela). Mais en même temps, dans leur précédente relation, c'était putto Thomas qui avait mené la danse au début. Alors il n'était pas irréprochable dans ce qu'était devenu Henry Sorenson. De ce fait, l'analyse de Warren était exact.

- Tu aurais dû faire psychologue. Ou policier. Parce que tu as une bonne intuition. Tu as l'air d'avoir été du genre chaud lapin aussi, non? Mais tu as également pris du plomb dans l'aile. Je pense quela majorité des gens finissent par vivre cela. Mais pas au même rythme.

Thomas rit en imaginant Mitsuki et Warren se comporter comme des supporter de foot qui viennent de voir leur équipe marquer. Il les imaginait presque avec des écharpes, des sifflets, une banderole, et une main géante en mousse rouge.

- Alors, je vous en passerais, mais c'est à regarder quand je ne suis pas là, sinon je vais vous gâcher le moment en arrêtant pas de signaler telle ou telle petite erreur. Je serais vite agaçant. Et pour la journée romantique... exactement ce que j'allais proposer. Tu as une idée derrière la tête en particulier ou on improvisera?



Kaze savait bien qu'il plaisantait, mais mourir affamé serait vraiment la plus horrible des morts pur lui. Il leva donc les deux mains en l'air, comme si on était en train de l'arrêter.

- D'accord, d'accord, je ne pose plus de question.

Et oui, les deux frères étaient très différent. Kazuya était très tactile, et plus spontané aussi, mais il aimait la retenue de son frère, ça ne rendait les moments de tendresse que plus marquant encore. Et puis, il avait toujours trouvé qu'ils formaient tout deux une belle complémentarité. Kaze aurait bien voulu se souvenir de ces quelques mois qu'il avait passé avec sa mère biologique. Il se demanda aussi pourquoi est ce qu'il était resté moins de temps avec elle.

- Ce n'est pas grave. Tu avais d'autres soucis - et tu as encore - que te souvenir de la couleur de mes yeux. Juste te voir émue me fait plaisir. Je peux te demander... pourquoi tu as du me donner plus tôt? Tu devais reprendre le travail?

Ou peut être qu'elle avait peur de trop s'attacher si elle restait trop longtemps avec lui. Kaze n'avait pas encore poser des questions sur son père, et il ne savait pas s'il allait le faire, mais il fut ravi d'entendre des histoires sur son grand père. Alors c'était de là qu'il tenait son appétit. Ca lui donnait envie de rire et pleurer en même temps, parce que c'était une famille qu'il ne rencontrerait jamais. Surtout en apprenant que ce monsieur les avait cherché. Ca avait du être si douloureux pour lui.

- On se serait surement bien entendu. A nous deux, on aurait probablement manger un supermarché en entier. On aurait pu faire des concours et... bref.

Il préférait ne pas s'attarder plus sur ce genre de rêveries, parce que c'était plus douloureux qu'autre chose. A quoi ça servait de se faire du mal pour quelque chose qui ne pourrait jamais avoir lieu? Dommage qu'il n'ait pas trouver sa mère des années plus tôt, peut être qu'il aurait pu rencontrer ce grand père. Kaze parla ensuite de son petit ami, et Itoé sembla intéressé.

- Il s'appelle Malik, et il est merveilleux. Et que tu sois une grand avocate ou une mendiante, ça ne m'a jamais importé tu sais - même si, évidemment, comme tout gamin, j'ai fantasmé sur l'idée d'avoir des parents agents secrets, ou des parents en fuite d'origine royale, quelques chose comme ça. Mais je ne t'en veux pas d'avoir eu ce genre de vie, même si je ne la souhaiterais pour personne.

Kaze ne pouvait pas répondre à tout ces messages d'amour sans le faire maladroitement, parce que c'était difficile d'aimer une personne que tu venais à peine de rencontrer comme si c'était ta mère. Mais il tenta quand même de dire quelque chose.

- Je suis content que tu nous aime. C'est tout ce que j'ai jamais voulu entendre. Qu'on ne m'avait pas abandonné parce qu'on ne m'aimait pas.

Cette voix, sa voix semblait un peu d'émotion. Il écouta ensuite la petite histoire sur la période qu'il avait passé dans le ventre de sa mère. Même quand il n'était pas encore né, il était déjà très énergique. Ca le fit rire.

- C'est tout moi ça. Certains me voient comme un hyperactif - et donc comme quelqu'un qui a un problème, mais la plus part des gens que j'ai rencontré ne me juge pas sur ça. Et quand on me propose des médicaments, je préfère refuser, parce que j'aime ce que je suis. J'aime ma façon d'appréhender le monde. Si je prenais des médicaments pour me calmer, c'est comme si je n'étais plus moi même.



Fuan n'en était pas gêné, il préférait vraiment qu'on le laisse seul, souvent. Il rougit évidemment à la taquinerie de son grand frère. Il savait plus ou moins ce qui se passait entre un homme et une femme (ou entre deux hommes et deux femmes) mais généralement, il était trop gêné pour écouter les explications d'une oreille attentive, ou même pour aller se renseigner tout seul sur internet. De toute façon, ça ne risquait pas de lui arriver alors pourquoi vouloir à tout prix savoir?

- S....stop s'il...s'il te p...plait.

Fuan secoua la tête, ce n'était pas de la faute de Joel, il ne devait pas se sentir irresponsable. Après tout, c'était plutôt le père qui l'avait jeté dehors. Et comme l'infirmier l'avait si justement dit, il était tout à fait en âge de faire son propre nid.

- Je...je viendrais. J'ai...j'aime que...que tu me...me coiffe. Et...et j'ai...aime au...aussi t'é...t'écouter. En ... en tout cas, ne...ne te s..sens p..pas cou...coupable. Je... je préfère ê...être heu...heureux pour...pour toi q...que tri...triste.
Revenir en haut Aller en bas
http://fdfrp.forumactif.be
Eimi-chan

avatar

Messages : 1601
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 20
Localisation : Accel world

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Ven 18 Aoû - 7:32



Warren ne put s'empêcher de sourire . Il était vraiment bon pour deviner ce genre de chose . Mais c'était le seul radar qu'il avait. Il était incapable de retrouver ses clés , remarquer si quelqu'un était sympathique ou antipathique aux premiers abords . En tout cas , il regarda Thomas

-Le "hot" radar est vraiment une arme incroyable plaisanta t-il C'est autre chose de mon côté . Une fois que j'ai appris à mon ex que j'allais à l'université en corée . Le faire avait une toute autre connotation et durant toutes ses années tout a été très différent . Je ne sais pas s'il l'a remarqué mais je crois que lors de ces moments on s'échangeait plus de la colère entre nous . Ce n'était plus comme au début alors ça a arrêté d'être très chaud de mon côté .

Expliqua Warren quelque peu gêné. Il savait que c'était des sujets à aborder pour mieux se comprendre et il n'était pas pudique mais parler de Yann pouvait vraiment être douloureux. C'était normal tout les échecs sont douloureux à vivre

-Il vas falloir qu'on t'envoie passer une heure ou deux avec ton meilleur ami pour qu'on puisse regarder cette vidéo tranquille il le regarda rire Laissons-nous porter ? On doit d'abord aller au centre commercial , peut-être qu'on pourra trouver un petit quelque chose a faire .

Warren s'étira " Mais avant d'être dehors " il alla se mettre en face de lui pour l'embrasser "Laisses moi t'avoir près de moi quelques instants . " puis il passa ses mains dans les cheveux de Thomas , il ne lui avait pas demandé comment il avait deviné comment il fallait déjouer le jeu de Lance . Mais il lui faisait confiance , alors il ne s'en souciait pas.

-Tu as pensé à appeler ta famille pour leur souhaiter un joyeux noël ? Vu le décalage horaire , ils doit être deux heures du matin chez eux . lui dit-il alors Et il faut qu'on passe chez moi pour que je te rende quelques chemises




- Plusieurs facteurs m'ont fait te garder moins longtemps . Mais lorsque je t'ai eu nous vivions une période terrible. Les clients se faisaient plus rare. Cela arrive de temps à autres . Une nouvelle maison ouvre , les prix changent et des maisons tombent dans l'oublis. Nous nous battions contre la misère et une femme enceinte n'est jamais bien venue et le business est le business . Surtout qu'il était tombé dans les oreilles de mon patron que j'étais tombé enceinte par choix et non par accident . Il voulait que je travaille , que je te tue . Ses discours étaient horribles . J'ai fuit .

Itoe rassemblait ses souvenirs sans soucis. Tout semblait s'être passé hier. Elle se souvenait de sa fuite en plein novembre , les craquements des escaliers qui l'effrayaient , la peur que son souffle la trahisse ou qu'une porte s'ouvre . Mais elle avait réussi à se réfugier chez une amie , une ancienne collègue qui avait réussi à se cacher .

-Je voulais te garder . L'idée me paraissat de plus en plus plausible , je me voyais récupérer Zenjiro et vivre une vie modeste. Mais tout ne se passe pas comme on le désire . J'ai fini par apprendre que l'on me recherchait . Et qui savait ce que l'on ferait de toi ? Je ne voulais pas que tu deviennes quelque chose au lieu d'être quelqu'un . Quand j'ai senti que la menace étaut imminente , je t'ai laissé au même orphelinat que ton frère avec l'espoir que vous vous retrouveriez ou que les liens du sang vous fassent devenir ami

Puis Itoe finit par rire en imaginant son père soutenir son fils pour manger tout ce qu'il y avait dans les placards "Ma mère vous aurait sûrement grondé tout les deux . Elle est plutôt comme Zenjiro , il m'a l'air un peu plus stricte . C'est assez drôle parce que vous n'avez rien en commun avec vos pères respectifs , enfin au niveau du caractère . Parce que physiquement vous leur ressemblez beaucoup . "

-Le terme abandon est si fort . murmura t-elle alors Je n'avais pas le choix . C'est ce que je pensais . Je ne pensais pas à retourner chez mes parents ou ravaler ma fierté . Ceux sont des erreurs que l'on fait à cet âge là . Quand je t'ai eu , je devais avoir un an de plus que toi et je pensais que le monde n'était que cette maison et ces clients

Puis Elle sourit "Tu as raison. Parfois , il n'y a rien de mieux que d'écouter son coeur. De plus , je te trouve parfait .." Zero revint avec les boissons . Il donna la sienne à chacun . Entre lui et sa mère , ce n'était pas vraiment le grand amour. Zero ne la tolérait pas vraiment

-Et toi Zero , tu as quelqu'un ? tenta t-elle de demander

-Non , on est deux comme cela .


         

Joël décida de ne pas continuer la blague., il risquait de faire cet adorable Fuan se pétrifier sur place. Joël pourtant n'aurait pas eu peur de l'expliquer. Le corps humain pour lui était plus une sorte de plan de travail. Il il continua de marcher "Mais plus sérieusement , si tu as envie de savoir des choses , viens me voir d'accord ? Je ne suis pas un grand frère pour rien et voir mon père serait très gênant . Je t'assure que son topo sur ça n'est vraiment pas bon"

-Ah qu'est-ce que je vais faire sans mon frère préféré ? il le regarda

Il avait envie de lui dire , il détourna le regard "Bien , sinon l'école ? Tout se passe bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Kawaii-Power
Admin
avatar

Messages : 1607
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 21
Localisation : au Pays du Papier

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Sam 19 Aoû - 2:35



Thomas était plutôt bon pour retrouver des clefs, alors Warren allait être content. Par contre, il n'était pas non plus très doué dans le choix de ses partenaires, même si généralement il se rendait vite compte de la vraie nature de ses "compagnons".

- Je comprend, la distance peut changer beaucoup de chose parfois. Mais il ne faut pas non plus la craindre, la distance peut aussi renforcer un couple, si elle n'est pas trop longue. Regarde Mitsuki et Henry - bon, ce n'est pas un couple à proprement parlé, mais ils partagent leur lit.

Thomas savait que c'était difficile pour Warren d'en parler, mais c'était aussi une des raisons pour laquelle il essayait d'aborder aussi souvent le sujet. Pour que ça finisse par lui faire moins mal, au bout du compte. Pour qu'il puisse plus facilement passer à autre chose. Dénier quelque chose, c'était souvent rendre sa présence encore plus réelle, et ça ne permettait pas de franchir un cap.

- C'est une bonne idée, Henry et moi iront sans doute faire du bowling, ou nous irons simplement prendre un café (enfin, un thé pour lui), pendant que vous serez en train de fangirler sur mes belles jambes, plaisanta t'il. Le centre commercial. Ca me plait, surtout qu'on doit aller acheter nos cadeaux. J'appellerais ma famille plus tard, je ne veux pas prendre le risque de peut être les réveiller.Passons donc chez toi avant.



Kaze sentit son coeur rater quelques battements quand il apprit que sa mère l'avait eu par choix. Qu'elle comptait reprendre Zenjiro. Qu'ils auraient pu former une famille. Qu'elle voulait désespérément le garder mais qu'elle avait eu peur pour lui. N'étais-ce pas la plus belle preuve d'amour que l'on pouvait demander? Kaze n'arrivait presque pas à le croire. Parce que c'était si inespéré.

- Tu...tu voulais rester avec moi? Je veux dire... tu ME voulais moi....Je...

Les mots lui manquèrent, sa gorge se sera, et les larmes arrivèrent. Parce que c'était triste. Et à la fois si beau. Comment pouvait-il rester insensible face à cela? Il essaya de sécher ses larmes, mais sans grand succès.

- Désolé, c'est que... c'est si injuste. Le monde est parfois si injuste. Mais.. mais maintenant je peux d'autant plus te le dire : je ne t'en veux pas. Je pense que, même si fuir chez tes parents auraient sans doute été la meilleur des solutions, il n'y avait pas vraiment d'autres options pour nous garder à l'abri, Zero et moi. Nous ne serions surement plus vivant si tu ne l'avait pas fait. C'est juste que j'aurais aimé... une lettre, quelque chose, qui m'aurait appris tout ça dés que j'aurais été en âge de comprendre. Ca aurait été tellement plus simple.

Et en même temps, il était si heureux d'avoir rentré ses parents adoptifs, il les aimait tellement, si profondément. Là aussi, ça aurait été si triste s'ils ne s'étaient pas rencontrés, tous les trois. Auraient-ils trouver quelqu'un d'autre que Kaze? Seraient-ils rester éternellement seuls? Il ne voulais pas l'imaginer.

- Ahah, alors Zero aurait eu une grand mère qui lui ressemblait. Je me demande ce que ça aurait donné. Maisie aurait fallu beaucoup d'autorité pour nous arrêter, ton papa et moi, parce que s'il était aussi incontrôlable que moi quand il avait faim... on aurait surement été de véritables terreurs. Parfait? Tu dis parce que je suis ton fils, lors c'et normal. Mais ça me fais quand même plaisir.

Kaze ne dit rien à propos de Markus. Il ne voulait pas forcer Zero à nouer un lien avec leur mère, c'était à lui de décider s'il voulait raconter cette rencontre ou pas.



Le corps humain était plutôt une source d'anxiété et de cauchemar la nuit pour Fuan. Il n'écoutait pas beaucoup son corps, il fallait dire, sauf quand il se mettait à trembler de peur, là il s'enfuyait tout de suite. Mais pour le reste, il n'écoutait pas beaucoup ses besoins.

- O...oui, je.. je sais que...que je p..peux te..te poser tou...toutes mes que...questions. Et... et je crois que...que ta bai..baignoire n'au...aura p...pas le... le même a..avis.

Elle aurait plutôt hate que le "frère préféré" la laisse tranquille. Fuan songea ensuite à l'école. Il n'y avait rien à dire de passionnant. C'était moins intéressant que les expériences journalières que vivait Joel en tant qu'infirmer (en tout cas, il trouvait).

- Ca...ca va. Le...le scénario a..avance.
Revenir en haut Aller en bas
http://fdfrp.forumactif.be
Eimi-chan

avatar

Messages : 1601
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 20
Localisation : Accel world

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Sam 19 Aoû - 4:22



Warren supposait que c'était vrai. Toutes les relations longues distances ne donnait pas quelque chose comme il l'avait vécu avec Yann. Thomas lui donna l'exemple de 707 et Henry. Il était vrai que tout se passait très bien entre ces deux là . Warren posa ses mains sur son visage , repensant à Yann et lui .

-C'était horrible . Les appels téléphoniques qui diminuent, les appels vidéos qui coupent lors de conversations sérieuses . Chaque nouvel ami devient une sorte de plausible amant , les rencontres qui deviennent de plus en plus gênantes . La peur qu'il ressentait quand je m'approchais de son téléphone lorsque j'étais là . Ça et toutes ces autres choses . Warren enleva ses mains de son visage J'ai toujours cru que je ne retomberai jamais amoureux . J'avais l'impression d'être un effroyable petit ami . Mais je crois que je ne suis pas un effroyable petit ami , je crois que nous entretenions une effroyable relation .

Warren néanmoins avait vraiment du mal à en parler. Fort heureusement Thomas le faisait avancer. Mais il y avait des choses dont on ne parlait pas. Même lui et Yann lors de ces évenements ne pouvaient se regarder dans les yeux durant des jours. Il préférait garder ça à l'intérieur , de peur d'effrayer Thomas ou de s'effrayer lui même. Comme cela , il n'avait pas besoin de voir ça encore une fois.

-C'est très bien , ne vous faites pas trop draguer même si ça sera impossible que vous ne vous fassiez pas draguer tout les deux

Warren comprenait , il se leva alors puis alla prendre la clef de la voiture et joua un peu avec . Le politicien se dirigea vers la porte "Je te préviens que mon appart est une pagaille . Je n'ai pas eu le temps d'ouvrir tout mes cartons . Je n'ai pas eu le temps et j'ai beaucoup de dossier un peu partout . Beaucoup de tasse de café partout et du chocolat , beaucoup de chocolat . ."




Itoe fut si ému quand son fils se mit à pleurer. Dans un geste maternel , elle alla doucement le prendre dans ses bras. Elle ne se souvenait pas du dernier jour où elle avait pu le prendre dans ses bras ainsi. Elle du elle même essuyer quelques larmes qui se mrent à couler. Elle qui s'était promis de ne pas pleurer . Mais le moment était si chargé en émotion.

-Oui , Kazuya. Je sais que tu as grandi et que tu as des parents qui ont su prendre soin de toi . Ça me console car peut-être qu'avec tout mon amour je n'aurais pas pu t'offrir une enfance digne de son nom ou je n'aurais pas pu vous nourrir ou être une bonne mère .

Itoe comprenait son désir de savoir . Elle aurait pu lui donner une lettre ou elle expliquerait ses motivations , son envie de le garder ou qu'elle viendrait un jour le chercher "Je ne voulais pas vous laisser une lettre promettant que je reviendrai avec un travail comme le mien . De plus ne rien savoir de moi n'était'pas si négatif , vos parents n'auraient pas à choisir s'ils devaient vous donner cette lettre , vous n'aviez pas à avoir peur de remplacer cette mère invisible par une autre "

-Sûrement. Ou mes fils sont magiquement parfait plaisanta t-elle alors en retournant se coucher

Une fois la boisson dans la main Itoe regarda son thé .,c'était toujours plus dur d'initer la conversation avec son fils "Est-ce que vous vous étiez rencontré à l'orphelinat tout les deux " demanda t-elle alors à ces fils

         

Joël avait fait exprès de prendre un appartement avec baignoire . Alors sa baignoire devrait s'habituer à ce avoir un habitant de plus et servir de lit . Joël trouvait quand a lui les histoires de Fuan passionnante . Les. Scenarios et tout ces personnages . Il n'avait pas assez d'imagination pour ce genre de chose . Il se demandait comment Joel faisait

-Tu réussis à leur parler ?

Puis il remarqua qu'ils étaient tout prêts "On y est presque . Un dernier aveux a faire ? " demanda t-il avec un petit sourire
Revenir en haut Aller en bas
Kawaii-Power
Admin
avatar

Messages : 1607
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 21
Localisation : au Pays du Papier

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Dim 20 Aoû - 1:30



Effectivement ce que décrivait Warren était assez stressant, voir éprouvant. Thomas ressentait très bien cette angoisse qui s'était installée des deux cotés. Ca ne pouvait effectivement que mal finir. C'était d'ailleurs assez étonnant que ça ai duré aussi longtemps dans ce genre de situation. Ca avait du être une telle souffrance. Thomas ne pu s'empêcher d'aller doucement caresser le dos de Warren pendant qu'il exorcisait ses démons.

- Tu as raison, tu n'es pas du tout un effroyable petit ami.

Henry et lui attireraient surement l'attention des femmes, à son avis. Pas de quoi s'inquiéter pour Warren donc, parce que Thomas n'était intéressé que par les hommes. Et Thomas avait quelques techniques pour repousser gentiment les prétendantes sans que ces dernières n'en soient éperdues de larmes (bon, peut être qu'il exagérait un peu là).

- Et bien, on peut en profiter pour ranger un peu tout ça sinon je sens que ça risque de trainer encore trèèèèès longtemps. Tu n'auras peut être pas d'autre jour de congé avant un petit moment après tout.



Kaze se sentit bien dans ses bras, mais en même temps, c'était une sensation différente d'avec ses parents adoptifs. Ce n'était pas évident de composer dix-huit ans d'absence en quelques minutes, aussi ému soit-il par la vérité sur sa naissance et son abandon.

- On ne peut jamais savoir ce qui se serait passé avec des si, c'est ce qu'on me dit toujours. Peut être qu'ils n'avaient pas tout à fait tort. Plutôt que se lamenter et imaginer un passé différent, on peut se concentrer sur l'avenir. On peut développer une relation à partir de maintenant. Tu peux encore être une maman qui fait partie de ma vie et qui me soutient.

C'est vrai que laisser une lettre aurait amené un poids lourd à porter pour les parents de Kaze, et peut être qu'il aurait eu des faux espoirs et n'aurait pas pu se consacrer aussi sincèrement à ses parents s'il avait su qu'une maman l'attendait quelque part et reviendrait un jour pour lui.

- Tu as vraiment beaucoup pensé à notre bonheur et à ceux qui nous élèverait. Et tu oses douter du fait d'être une bonne mère?

Peut être qu'a l'époque ou elle avait eu Zero, elle était trop jeune, et avait fait des mauvais choix. encore à l'époque de Kaze bébé, elle aurait pu choisir de rentrer chez elle. Mais du point de vue du rouquin, c'était sa seule véritable erreur. Une fois son grand frère revenu, puisque ce dernier ne répondait pas vraiment, Kaze décida de le faire à sa place.

- Pas vraiment. Je ne me souviens pas beaucoup de ma période à l'orphelinat, j'ai été adopté relativement jeune. Mais peut être que Zero se rappelle de moi, lui?



Les deux frères s'amuraient donc tous les deux l'un l'autre. C'était assez difficile à croire pour Fuan, qui ne se voyait vraiment pas comme quelqu'un d'intéressant ou d'exceptionnel. Il fallait vraiment avoir de la patience avec son problème de bégaiement. En tout cas, c'est ce qu'il pensait.

- O...oui, quand...quand même. Je...je fais de...de mon mi...mieux.

Fuan réfléchit à un dernier aveux mais il n'en avait pas vraiment. A moins que? Et puis non, il préférait retarder encore un peu le moment de leur séparation en restant plutôt silencieux. Il se contenta donc de secouer négativement la tête d'un air triste.
Revenir en haut Aller en bas
http://fdfrp.forumactif.be
Eimi-chan

avatar

Messages : 1601
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 20
Localisation : Accel world

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Dim 20 Aoû - 5:11



Warren en été venu à se montrer très désagréable envers certaine personne. Il avait même beaucoup changé durant ses années. Il avait l'impression d'enfin se retrouver ces derniers temps. Warren sentit la main de Thomas dans son dos , il finit par laisser échapper un sourire . Penser à toutes ses choses paraissaient assez irréalistes à présent. Comment avait-il pu fouiller dans le portable de Yann ? Comment avait-il pu lui faire des scènes de jalousie pareille . Ce n'était pas lui .

-Je me donnerai même un bon 14 sur 20 . plaisanta t-il Je suis désolé de parler de ça . Je sais que ça ne serait pas sain de ne pas te parler de tout cela . Après tout ça a forgé mon caractère

Warren et Seven seraient trop préoccupés par les jambes de Thomas pour s'inquiéter pour leurs partenaires. Warren néanmoins été heureux qu'au japon , il y ait beaucoup moins de chance que Thomas se fasse accoster par un homme ( bien que Lance suffisait , il n'avait pas envie d'un lourdeau en plus ) . Les femmes ne l'inquiétait pas . Il savait que Thomas n'allait pas découvrir du jour ou lendemain sa bisexualité

-Crois-moi , c'est un sacré enfer . Et je ne veux pas que ma note de petit ami descende a un simple 13 . Je vais bientôt chercher une femme de ménage . J'avais un homme de ménage , mais ma manie d'adopter tout le monde ... Combien de petits frères je peux avoir ? Zero , Seven et Jumin , ça commence a faire beaucoup .

Warren ne savait pas pourquoi il adoptait tout le monde , c'était plus fort que lui .



Itoe regarda Kaze . Vraiment ? Elle pourrait faire partie de sa vie . Elle ne voulait pas s'imposer mais Kazuya était prêt à lui donner une place . Itoe ne put s'empêcher de laisser quelques larmes couler de nouveau. Cela représentait tant pour elle . Avoir rien qu'une place , une petite place dans le coeur de ses fils . La jeune femme du essuyer ses larmes avec un mouchoir , elle vaait un énorme paquet à ses côtés ( elle ne pouvait jamais regarder ses séries sans verser une larmes

-Je ne voulais pas être un obstacle dans vos vies . Vous êtes mes trésors après tout . Je n'ai jamais rien réalisé de mieux que vous deux puis elle sourit Je serais ravi de faire partie de ta vie

Zero quand on lui posa la question écouta d'abord la réponse de Kazuya , puis il s'adossa à un mur , il bu son café avant de zieuter Kazuya "J'aidais les nounous donc je m'occupais des plus petits . J'ai certainement du faire ses lacets ou le gronder , c'est plausible . Je me souviens parcontre qu'il a été adopté jeune et avant moi . "

-Je vois , je suis vraiment curieuse . Je me demande vraiment comment vos voes étaient là-bas et vos vis avec vos parents

Zero la toisa "Et pourquoi ? De quel droit ? Que tu m'aies eu biologiquement ne te donnes aucun droit de demander comment ont été nos vies . Tu nous as laissé là-bas et après notre majorité , tu viens vérifier qui nous sommes ? Est-ce que c'est le fait de savoir que tu vas mourir sans rien qui t'as fait te rappeler de nous ? Parce que pour moi , tu n'as rien d'une mère . Madame Reime est celle qui a pris soin de moi. Si je devais appeler quelqu'un maman , ça ne serait personne d'autre qu'elle . Je ne comprends pas Kaze comment tu peux lui pardonner . Elle nous a lâcher dans ce trou à rat et tu vas croire ses explications ? Elle nous a abandonné , elle est pa4ti sans se retourner  ."




         

Joël pourtant admirait beaucoup son frère . Il avait appris à l'admirer au lycée , sa dernière année évidemment. Il avait remarqué que même les choses les plus facile étaient des épreuves pour Fuan et il les voyait les faire chaque jour . C'était vraiment impressionnant . Fuan arrivait donc à leur parler et joël hocha la tête l'air fière

-Très bien . Fais-moi signe quand ils viendront à la maison , je te ferais mes fameux cookie et tu viendras les chercher avant d'aller les rejoindre

Joël observa Fuan "Tu gardes le silence . Je pensais que tu allais m'avouer que tu avais détent tout mes vêtements blanc en rose quand j'étais au lycée . Tu es vraiment trop sage , tu sais être un mauvais garçon est assez agréable " . L'infirmier decida d'arrêter Fuan quelques instants

-J'en ai un. J'ai un aveux . dit-il en bloquant le passage de Fuan Je t'...

Manuel sorta alors de nulle part pour s'accrocher à Joel et Dani arriva peu après "Manu , il m'a dit que tu vas partir comme notre première maman . C'est vrai ? Tu vas aller dans le ciel ? " demanda Dani

-Vous m'enterrez deja , rassurant ... Non , je ne pars pas comme ça . Je vais simplement dans l'appartement juste là . Mais qui vas récupérer ma chambre du coup ?

-Moi répondurent les jumeaux en même temps
Revenir en haut Aller en bas
Kawaii-Power
Admin
avatar

Messages : 1607
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 21
Localisation : au Pays du Papier

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Lun 21 Aoû - 0:37



Thomas n'allait certainement pas le juger pour des événements qui avaient déjà eu lieu et qui étaient enfin terminés. Mais c'était effectivement important de le savoir. Lui aussi devrait peut être un jour parler d'Henry et lui. Même si ça c'était mieux fini entre eux qu'entre Warren et Yann. Mais il avait fallu du temps. Peut être que dans plusieurs années, les deux ex pourraient redevenir amis.

- Tu n'as pas à t'excuser, c'est le Warren d'aujourd'hui qui importe. On a tous quelques actions à notre actif dont nous ne sommes pas fiers.

C'est sur qu'il n'y avait pas besoin d'un deuxième Lance, en gérer un était déjà compliqué. Mais il y avait peu de chance pour tomber sur un deuxième homme comme ça. Enfin, en tout cas il croisait les doigts. Il en connaissait deux qui allaient bien s'amuser pendant que lui et Henry allaient se balader.

- Il ne veut plus faire de ménage, c'est ça? Parce qu'il peut très bien être un petit frère adoptif et continuer à venir arranger ton appartement. Ou alors il a eu des empêchements récemment?



Kaze ne pourrait pas venir la voir très souvent, il avait déjà un horaire très chargé, et comme elle ne pouvait pas sortir de l'hôpital....en plus, il ne voulait pas vexer ses parents en allant voir sa mère biologique régulièrement. Du coup, il allait devoir réfléchir au meilleur compromis. Et il n'était pas très doué pour l'organisation. Kaze allait répondre à sa mère quand Zero intervient. Il l'écouta d'abord parler de l'orphelinat. Mais ça dévia vite sur un sujet qui tenait particulièrement à coeur à son grand frère : sa rancoeur contre Itoé. Le jeune rouquin ne pouvait pas le blâmer. Il avait parfaitement le droit de ressentir cela, et de ne pas apprécier l'ironie de la situation.

- Je suis désolé, mais moi c'est ainsi que je ressens les choses. Peut être qu'a une époque elle nous a laissés sans aucune explication, nous laissant imaginer le pire, et peut être qu'elle a fini par ne plus penser à nous. En même temps, moi aussi j'ai fini par ne plus songer à elle pendant un temps. D'ailleurs, j'étais si jeune quand mes parents m'ont adoptés que pour moi, c'était eux qui m'avaient mis au monde. Ils ont du me dire que non. Pendant quelques temps, j'ai été triste, parce que je voulais que mes parents soient mes vrais parents. Du coup, j'ai fini par décider que c'est ce qu'ils seraient, et j'ai laissé tomber Ioté moi aussi. J'étais heureux avec ma mère et mon père, c'était tout ce qui comptait. Mais quand je suis devenu plus grand, j'ai de nouveau eu envie d'en apprendre plus sur moi. Mais je n'ai pas entamé de recherches approfondies tout de suite. Ce n'était pas si important. C'est quand j'ai appris ton existence que j'ai cherché plus sérieusement. Je voulais te connaitre. Tout ça pour dire que... je ne regrette pas toutes les rencontres que j'ai faite. Des rencontres que je n'aurais pas connu si les choses s'étaient passés autrement. Et puis, Itoé essaye de se repentir, d'enfin nous donner des explications. Elles nous affrontent en face en ce moment. C'est plutôt courageux, non?



Fuan aimait beaucoup les cookies de son frère, mais il n'imaginait pas un seul instant inviter ses camarades de classes chez lui. Par contre, il pouvait amener des cookies pour quand ils travaillaient ensemble après les cours dans une des salles vide de l'école.

- Ce...ce serait chou...chouette.

Peut être bien que Fuan avait fait quelque chose de similaire, mais généralement il faisait très attention quand il faisait les lessives. Il faisait tout pour ne pas se faire remarquer, ce qui impliquait de ne pas faire de bêtise, il ne voulait mettre personne en colère (et rater une lessive, c'était la meilleur façon d'avoir toute la famille à dos).

- Le...le jour ou...ou tu...tu as cru que...que ton...ton pull pré...préféré a...avait di...disparu et que...que tu... tu l'a cher...cherché par...partout, et...et bien, c'é...c'était moi, pas... pas Dani. Je...j'avais tiré...trébuché de...dessus et...et la...la manche s'est...s'est dé...déchirée. J'ai...j'ai du prendre un...un peu de...de temps pour...pour le re...recoudre. Et...et comme j'a...j'avais p..peur de... de me faire a...attraper, c'est... c'est Dani qui...qui a é...été le re...remettre. Et...et donc c'est...c'est lui que...que tu...tu as accu...accusé. Je....je suis dé...désolé.

Ce n'était pas évident d'autant expliquer, il avait l'impression de prendre dix fois plus de temps que quelqu'un de normal et en plus cane devait pas être très clair. Fuan détestait son bégaiement. Alors il ne comprenait pas qu'on puisse l'aimer lui. Même si Joel avait pu finir sa phrase, Fuan n'aurait surement pas compris ce qu'il voulait réellement dire. Pour lui, c'était si évident qu'on ne pouvait pas s'intéresser à lui de cette façon là. Il fut quand même surpris par le blocage de Joel sur sa route. Il s'arrêta. Le regarda (de biais, comme il savait si bien le faire). Mais les deux petits loup arrivèrent.

- Vous...vous n'a..avez qu'a dé..décider a...avec " pi...pierre-pa...papier-ci..ciseau "
Revenir en haut Aller en bas
http://fdfrp.forumactif.be
Eimi-chan

avatar

Messages : 1601
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 20
Localisation : Accel world

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Lun 21 Aoû - 7:22

[quote="Eimi-chan"]

Warren ne pourrait pas supporter un second Lance. Le premier demandait beaucoup trop d'effort et il avait déjà envie de le jeter par une fenêtre ou sous un train. Non , il se concentrait du premier . D'ailleurs , il ne savait toujours pas comment son petit ami avait réussi à trouver une idée pour se débarasser de Lance


-Toi aussi ? demanda t-il

Warren supposait que par chance , Henry serait le plus dragué . Thomas se faisait vraiment très discrét , tout l'opposé d'Henry qui se faisait vraiment beaucoup remarquer . C'était assez drôle de voir deux personnes ainsi amis . Bien qu'Henry et Seven étaient aussi un peu du même genre . Ils étaient très différents. Seven était assez peu extravagant . Henry s'entiurait de personnes très calmes

-S'il veut bien , mais dès qu'il vient ... Je ne supporte pas de le voir nettoyer . Je lui fais la conversation et etc . Maintenant je préfère lui donner une petite paye . Il est vraiment adorable , je lui rappelle son grand-frère . D'ailleurs , il a les cheveux blanc . Mais ça a été causé par le stress .

Précisa t-il en allant en voiture , il prit la place du conducteur "Il est très amoureux de son colocataire mais il ne l'a pas encore compris ."



- C'est facile pour toi . Tu devais avoir moins de sept ans quand le parfait petit couple est venu te chercher . Tu as été pomponné , emmené dans une petite maison , dorlotté et quand tu as eu 18 ans , tu as commencé a t'interroger . Comme ça a du être difficile lui répliqua t-il les yeux lançant des éclairs

Zerosu ne gachait plus son agacement "Pendant que tu jouais à la famille parfaite et qu'elle se fendait la gueule à se taper des mecs , certains étaient dans un merdier pas possible . Pas la peine de jouer à la courageuse Itoe qui a cherché ses enfants pendant des années . Elle a juste eu très peur de crever seul alors qu'elle a le sida , peut-être à cause de ses dettes ? Je veux dire , même Itoe ne voudrait pas que ses crêanciers retombent sur le dos de sa mère ."

-C'est vraiment trop ridicule , p*tain . Je ne veux pas voi ça plus longtemps. Kazuya , je rentre , tu prendras les transports

Il se dirigea vers la sortie "Rencontre de m*rde " et il claqua la porte pendant qu'Itoe soupirait . Elle préférait ne pas lui répondre , elle avait l'impresssion qu'il était si difficile d'avoir une conversation avec Zero


         

Joël se souvenait de cette histoire de pull. Il avait longtemps cherché son pull qui avait soudainement disparu. Il savait que dans ces cas là , quelqu'un avait fait des bêtises. Autant dire qu'il lançait des regards remplis de jugement à tout le monde dans la maison espérant que quelqu'un se dénonce ( tout le monde sauf Fuan) . Joël regarda Fuan

-Tu étais le coupable ? dit-il en feignant l'étonnement Je devrais te punir ? De quoi pourrais-je te punir plaisanta t-il en gardant un ton très sérieux Ou je pourrais t'empener à un bain public ou encore moeux rencontrer les fans de tes dessins à l'hôpital

Joël avait l'habitude d'entendre ce bégaiement . Auparavant , ça l'avait étonné , mais pas gêné . Manuel avait été le plus embêté et avait longtemps regardé Fuan comme s'il souffrait . Manu lui avait d'ailleurs demandé des explications à Fuan . Daniel quand à lui s'y était fait très rapidement . Des fois les jumeaux réagissaient de manière opposée

-Mais ça prend un temps fou , on fait toujours les mêmes combinaisons se plaignit Manuel

-C'est juste que tu me copies

-Je ne copie rien !

Revenir en haut Aller en bas
Kawaii-Power
Admin
avatar

Messages : 1607
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 21
Localisation : au Pays du Papier

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Lun 21 Aoû - 23:58



Thomas comptait lui en parler, mais pour le moment il voulait au moins passer quelques heures sans devoir penser au spectre de Lance. Il l'avait assez vu pour aujourd'hui. Warren lui demanda aussi si lui aussi avait fait des choses dont il n'était pas fier.

- Je suis déjà sorti avec quelqu'un pour rendre une autre personne jalouse par exemple. Mais j'ai vite arrêté, je me sentais trop mal. En plus le gars qui m'attirait ne méritait vraiment pas toute cette attention... un vrai gachi .

Calme d'une façon différente néanmoins. Mais c'est vrai que Seven et Thomas avaient quelques trains communs. Thomas avait aussi tendance à croire que c'était Henry le plus dragué, mais lui aussi avait sa fan-base, elle était seulement plus discrète, comme lui. Plutôt du genre à chuchoter quand il passait, à lui sourire une fois de temps en temps, à parfois l'aborder poliment l'air de rien. Henry avait droit à des attitudes plus directes, peut être parce que c'était une star.

- En tant que comptable, je ne peux pas te conseiller de distribuer ton argent ainsi mais en tant que petit ami, je dis : c'est hyper adorable, tu es vraiment trop gentil, c'est ça la vérité. Et comme tu es sensible, tu t'emballe vite, mais tu as un bon fond.

Alors comme ça, ce garçon de ménage avait les cheveux blanc comme lui, sauf que ça ne venait pas d'un problème génétique à la base, mais de stress. Il avait du avoir une vie difficile, le pauvre.

- Peut être qu'il serait content de voir quelqu'un qui a la même couleur de cheveux que lui et qui le vit bien. Et ce colocataire, il l'aime aussi? Tu ne le sais peut être pas.



Kaze ne s'énerva pas contre son frère, il était plutôt triste pour lui. Avait-il eu une famille si horrible? Il n'en parlait jamais. Le jeune frère aurait bien voulu que Zero se confie à lui, se décharge de ce poids en lui parlant, mais peut être qu'il ne voulait pas le déprimer. Il préfère tout de même saluer son frère avant qu'il ne parte.

- A tantôt, fais attention à toi.

Il voulait qu'il sente qu'il était aimé à présent, qu'il avait quelqu'un qui l'aimait baucoup, qui comptait sur lui : Kaze. Ce dernier se tourna d'ailleurs vers sa mère.

- C'est vrai, tu as des dettes? Et concernant Zero, je pense que s'il t'en veux si fort, c'est parce qu'il aurait préféré être avec toi. Dans un sens, c'est moi le plus cruel. Parce que moi, ma situation m'a toujours suffi. Je n'ai jamais vraiment souhaité que du débarque devant ma porte et que tu me reprenne avec toi. J'avais même un peu peur, je ne voulais pas que mes parents soient triste. Alors que tu as l'air plus essentielle pour Zero. C'est parce que tu es importante pour lui qu'il réagit si mal aujourd'hui. IL a été le pus blessé de nous, je pense.



Fuan s'était vraiment senti coupable, surtout à chaque fois que quelqu'un avait reçu un regard noir qui aurait du lui être destiné, et tout tremblant et pâle en voyant ce regard et en imaginant que bientôt, il découvrait la vérité et qu'il lui serait ainsi adressé à son tour. Quand Joel proposa les différentes propositions, Fuan commença à avoir de la sueur partout. C'était légitime de vouloir le punir mais en même temps... ça allait être trop compliqué pour lui, vraiment.

- Tu....tu ferais vraiment ça? s'inquiéta t'il donc.

Fuan avait eu beaucoup de difficulté à expliquer, lui même ne savent pas très bien pourquoi il bégayait. Tout le monde pensait que c'était à cause d'un choc psychologique suite à l'absence de son père, qui était partit avec sa maitresse sans se retourner. Lui il préférait penser qu'il était né comme ça. Du coup, c'était sa mère qui avait expliqué que c'est parce que le père de Fuan lui manquait.

- A...alors ce...celui qui...qui ga...gagne contre Jo...joel.

Chacun à tour de rôle, et si le premier gagnait, alors le second devait gagner pour remettre les compteurs à Zero. Du coup,le premier qui perdait entre les deux jumeaux perdrait aussi le droit d'avoir la chambre.
Revenir en haut Aller en bas
http://fdfrp.forumactif.be
Eimi-chan

avatar

Messages : 1601
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 20
Localisation : Accel world

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Mar 22 Aoû - 7:37

]

Warren ne pouvait le blâmer piur cela. Beaucoup de personnes en utilisait d'autres pour ce genre de chose. Et cela arrivait très souvent durant les années de lycée . Mais Warren fit selblant d'être incroyablement choqué , parce que Thomas était vraiment très calme après tout. Mais ce n'était pas un ex-trompé paranoiaque qui le jugerait .

-Et la personne que tu as utilisé à fini par être au courant ?

Warren grimaca alors quand son petit ami fit apparaitre le comptable . Warren savait , mais il avait une sorte de sensibilité pour les âmes esseulés et tristes . Mais il fut heureux d'être fêlicité par son petit ami "Ne t'inquiètes pas . Je suis propriétaire et je loue mes appartements en plus de ma paye et en tant que militaire réserviste . je reçois de l'argent . Tout ce que les trois companeros me donnent vont en partie à Jumin . "


-Je n'aime pas qu'on me qualifie de gentil . On dira plutôt que j'aime les âmes en peine . C'est un truc . puis il sourit Je m'emballe très vite . Mais j'aime jouer les bons samaritains avec mes trois bonhommes . Avoir une famille aimante m'a permi d'avoir assez d'amour pour pouvoir le partager


Warren sourit alors "Certainement ! Son père était vraiment horrible avec lui à ce propos .Ça pourrait l'aider à normaliser la chose ." puis Warren s'attacha et réfléchit "J'espère ! Mais si tu les voyais . Ils sont vraiment fait l'un pour l'autre . Jumin parle de Lucas comme son ange , sa lumière . Quand il parle de lui ... Ça donne foi en tout dans ce monde . J'adore ça . " avoua t-il .








Zero sortit néanmoins furieux. Ça semblait si facile pour tout le monde , c'était inadmissible . Il ne comprenait pas comment tout le monde faisait pour avancer . Ça le rendait malade. Il se décida à partir pour aller à la salle de sport ou sur un parking, il ne savait pas . Il avait l'esprit embrouillé

-Quelques unes du à mon premier petit ami beaucoup plus jeune

Itoe soupira "Je ne sais pas si un jour , il me pardonnera ou si nous pourrons devenir plus proche . Mais je suis sur qu'il n'est pas un mauvais garçon , s'il l'était , il ne t'aurait pas emmené ici . Zenjiro est très doux à mon avis . Mais c'est si dure de lui montrer qu'il n'a pas besoin de cacher ça . "

-Tu sais s'il s'entend bien avec ses parents ? Ils ne semblent pas les appeler papa et maman dit alors Itoe qenfin , je ne devrais pas m'en soucier plus sans qu'il ne le veueuille


         

Joël avait grondé Dani. Son pull préféré était un pull qu'il s'était offert . Un pull très chere qui avait la couleur de ses cheveux . Pas trop claire ou foncé , c'était la couleur parfaite . Et la forme lui plaisait beaucoup . Autant dire qu'il avait grondé Dani , mais avait fini par se remettre de ces émotions . Après tout , ce n'était que du matériel et le plus facheux était que Dani avait caché sa bêtise . Mais finalement c'était le petit Fuan

-Ton statut de préféré ne te prive pas de punition commenta t-il Mais non , je ne te ferais pas aller dans un bain public . Tu risquerai de ne pas en sortir vivant . Néanmoins , j'aime beaucoup l'idée de te faire rencontrer certains de mes patients

Dit-il en tapotant son doigt sur sa joue . Les jumeaux se précipitèrent vers leur grand frère qui secoua la tête négativement "D'abord visitons l'appart " . Jojo grimpa les escaliers , il ouvrit la porte et fit entrer les plus petits . Son meilleur ami ouvrait des cartons au centre de la pièce , il laissa échapper un grnd sourire

-Joe ! son ami lui fit un grand sourire Je ne vais pas rester longtemps ma fiancé a besoin de moi.

Joël comprenait et il hocha la tête "Je t'avais dit que tu aurais du réparer son antenne avant de venir m'aider à déménager "

-Les amis avant les filles ! Enfin quii que dans ton cas ce sont les copains avant les petite copains . Bon j'aurais ou faire une meilleur rime . Ahah . Bon je vais dans ta chambre pour débarasser le reste
Revenir en haut Aller en bas
Kawaii-Power
Admin
avatar

Messages : 1607
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 21
Localisation : au Pays du Papier

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Mer 23 Aoû - 0:21



Thomas n'était vraiment pas fier. Ca ne lui ressemblait pas vraiment mais il était arrivé à un moment de sa vie ou il était assez désespéré. Ce n'excusait rien, bien sur. Même si son mensonge n'avait pas fait trop souffrir son pauvre compagnon.

- Il a plutôt bien réagi. De toute façon, c'était une de ses personne plus intéressée par mon apparence que ma personnalité. Mais comme j'en avais marre d'être un objet, je me suis dit que je pouvais également m'en servir, cette fois-ci. Du coup, il l'a plutôt bien pris quand j'ai fini par lui dire. Mais bon, ça reste un épisode de ma vie que je n'aime pas trop.

C'est sur que Warren n'était surement pas dans le besoin. Lui non plus d'ailleurs, il avait déjà accumulé un bon pactole. Mais son métier de comptable faisait qu'il devait parfois ressortir des petites phrases telles que celle-là. C'était presque automatique. Ca ne l'empêchait de donner son argent à des oeuvres caritatives ou à un mendiant quand il en croisait un.

- Louer des appartements. Des valeurs sures. C'est bien. Pourtant être gentil n'est pas quelque chose dont on doit avoir honte. On a qu'a dire que tu es débordant d'amour alors, puisque tu le dis toi même. Et c'est vrai. Tu en as même garé plein pour moi. Je ne sais pas si je pourrais être aussi généreux que toi à ce niveau là. Je suis un peu plus dans la réserve. Mais ça ne veut pas dire que je ne t'aime pas.

Ce Jumin devait vraiment considérer ce colocataire de façon très précieuse. S'il pouvait faire quelque chose pour son estime de si due à ses cheveux blancs, il ne pouvait pas l'aider à réaliser quelque chose qu'il savait déjà au fond de lui.

- A mon avis ces sentiments sont si forts qu'il en a un peu peur. Ils les répriment sans doute inconsciemment. Il considère déjà tellement son ami comme un Dieu, presque, que s'il se laissait aller, jusqu'ou est ce que ça irait? Je peux comprendre ce qu'il redoute. Ca m'inquiéterais aussi. Parce qu'être si admiratif d'une personne.... ça peut être dangereux. Il ne doit pas s'oublier lui même dans cette histoire.



Kaze n'avait déjà pas pour habitude de se prendre la tête, alors ça devait certainement aussi avoir un peu un rapport avec cela. Il appris ensuite que sa mère avait des dettes. Bah, ça pouvait arriver, mais c'est vrai que c'était quand même embêtant. Ils parlèrent ensuite de Zero, il préférait ne pas s'étendre davantage sur le sujet sensible du financier.

- Tu as raison, c'est le plus sensible et le plus doux de nous deux, je pense, seulement, il se cache derrière une carapace, parce qu'il est très maladroit dans les interactions humaines. Mais c'est ce qui le rend adorables aussi. Je n'ai pas encore rencontré sa famille mais je crois qu'ils sont très strict. 'est pour cela que je veux être une vraie famille pour lui. Je ne veux plus qu'il soit triste.



Fuan ne pensait pas qu'il arriverait à rencontrer un patient, même si c'était un enfant. Mais peut être que c'était le genre d'expérience qui lui ferait du bien aussi, il y avait pire que discuter avec un petit bout de chou, ou lui faire un nouveau dessin. C'est juste qu'il était toujours gené quand il recevait des compliments, et qu'il avait surtout peur de décevoir le gamin quand ce dernier l'entendrait bégayer. Il avait déjà vu cette déception dans de nombreux regards. Parfois, c'était plutôt de la pitié mais dans tous les cas, ce n'était pas agréable à voir. Au moins, il évitait le bain public.

- Tu...tu es s...Sur qu'il...qu'il n'y a...a pas pres....prescription?

Ca faisait déjà un petit temps après tout. Heureusement, il allait être sauvé par le gong : les deux jumeaux qui voulaient se départager pour savoir qui aurait la chambre. Mais Joel voulait laisser cela sur le coté pour le moment apparement. D'abord, il voulait les faire visiter. Le meilleur ami était déjà en train de décharger et ranger. Fuan voulait bien essayé de faire pareil mais il était plutôt chétif et gringalet.

- Les...les amitiés a...avant les hi...histoires de...de coeur? proposa Fuan, ce qui englobait aussi bien les filles que les garçons.
Revenir en haut Aller en bas
http://fdfrp.forumactif.be
Eimi-chan

avatar

Messages : 1601
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 20
Localisation : Accel world

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Jeu 24 Aoû - 6:10

[quote="Eimi-chan"]]

Warren n'était pas dans le besoin. Être un propriétaire de multiples appartements lui permettait d'avoir une entrée d'argent tranquillement. Si son père lui avait appris quelque chose , c'était de toujours avoir assez ( surtout si on était politicien , sinon on venait à être bien trop tenté de faire des bêtises ) .

-Et il n'y a rien de mal à ce que tu sois plus réservé que les autres . Je peux le comprendre et je le respecte . L'amour n'est pas que de la démonstration , ce sint aussi les plus petites attentions ou les pensées profondes .

Dit-alors Warren en se dirigeant vers Thomas "Des fois j'aimerai être plus comme toi . Les gens ne pourraient pas lire si facilement en moi . Mais je suppose que je diis faire avec ce que j'ai , alors j'aime ouvertement . Et je sais que la gentillesse n'est pas une faiblesse , mais peut facilement en devenir une "

-C'est assez profond . J'espère que tout se passera bien . J'ai essayé de lui parler de ces sentiments , mais c'est toujours compliqué quand on a jamais été attiré par quelqu'un du même sexe . Je comprends pourquoi il cache son amour en adoration . Qui n'a pas été effrayé la première fois ?

Puis il alla se garer " En plus avec les parents qu'il a . Mais voir Henry et Mitsuki doit certainement avoir une bonne influence sur lui , ça doit l'aider à s'accepter "





Malik jetait un coup d'oeil de tant à autre à son téléphone. Il se demandait comment tout se passait. Il le faisait entre deux pauses . Chose rare en période de compétition . Il se décida à ne rien envoyer , Jaze n'aurait pas la tête à ça . Et son entraineur national lui casserait la tête s'il venait à le faire alors

-C'est bien et gentil de ta part Kaze . Mais ne te donnes pas trop de travail Je suis sur qu'un jour , il tombera sur quelqu'un qui le fera sortir de sa carapace

Puis l'infirmière toqua à la porte "Madame Itoe .... Ah vous avez de la visite ? Bonjour , jeune homme . Ça va bientôt être l'heure pour que je m'occupe de qmadame Itoe , les visites prennent fin vers cette heure là "

         

Joël comptait bien réaliser au moins une rencontre. Sûrement avec une demoiselle . Il voyait exactement qui il allait choisir. Une petite fille très calme dont la compagnie était agréable. De plus , il avait hâte de pouvoir montrer à son frère un peu de son travail

-J'aime bien déclara Joël

-Très unisexe mais avec une rime ça aurait été encore mieux . D'ailleurs Fuan , il faudra venir vérifier que ton frère ne se tue pas au travail . Et qu'il ne se sent pas trop seul ... Jojo a du mal à vivre seul

-L'humain est un animal sociable rappela Joel avant de laisser son ami ranger ses affaires .


Revenir en haut Aller en bas
Kawaii-Power
Admin
avatar

Messages : 1607
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 21
Localisation : au Pays du Papier

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Jeu 24 Aoû - 23:31



Thomas avait été un peu plus démonstratif, autrefois. Mais il avait quand même toujours eu ce coté "façade", bien qu'il l'avait perfectionné avec l'expérience. Un jour, il faudrait quand même qu'il raconte ce qui avait fait qu'il était devenu encore pus réservé, voir un peu cachottier parfois. Mais c'était sans doute mieux qu'Henry et Mitsuki soient là, comme ça, cela ferait d'une pierre deux coup.

- Et moi j'aimerais parfois être un peu plus comme toi. C'est vrai, c'est un peu...frustrant de ne pas pouvoir exprimer tout ce que l'on souhaite. Mais je suis soulagé de voir que ça ne te donne pas une mauvaise impression de moi. C'est vrai que les "sans-coeur" croient avoir moins de point d'attache, et du coup ils sont moins exposés, mais un jour, ça leur explose au visage je pense. Parce que ça veut aussi dire que les seules personnes qui compte pour lui sont encore plus précieuses.

Effectivement, dans la culture de son pays et l'éducation familiale dans laquelle il avait été baigné, c'était assez compréhensible qu'il veuille refouler le plus possible cette partie de lui. Mais elle n'en existait pas moins pour autant. Un jour, il serait prêt à l'accepter.

- Il faudra attendre pour voir le résultat, il n'y a que ça à faire. La seule personne qui peut lui ouvrir son coeur, je pense que c'est la personne qu'il aime. S'il sent une ouverture, peut être qu'il sera plus tenté de s'y engouffrer.



Kaze n'avait rien envoyé parce que tout s'était relativement bien passé. Il ferait de toute façon un contre-rendu plus tard à son petit ami, de vive-voix. Mais il le préviendrait quand même quand il partirait, pour ne pas qu'il s'inquiète trop.

- Oh, je ne considère pas que c'est un travail, c'est quelque chose que j'ai envie de faire. Et vivre avec lui est vraiment chouette, c'est plutôt lui qui a beaucoup de travail pour s'occuper de quelqu'un comme moi. Ah, je vois, d'accord, je vais partir, madame l'infirmière, je repasserais une autre fois. A une prochaine fois, dit-il donc sa mère tout en lui caressant gentiment la joue.

Il n'y avait aucun doute dans ses yeux, il reviendrait, même s'il ne savait pas quand.



Fuan ferait surement un effort. Une petite fille calme devrait normalement ne pas trop paniquer le jeune homme. Après tout, il vivait tous les jours avec Manu et Dani, et on ne pouvait pas dire que les deux garçons étaient les moins bruyants du monde....

- Je...je vien...viendrais vé...vérifier, c'est...c'est promis.

De toute façon, c'était déjà dans ces intentions à la base. IL s'était habitué à la présence de Joel, même si venir tous les jours lui serait impossible. Le fait qu'une baignoire l'attendait le rassurait par contre. S'il lui arrivait quelque chose en chemin, il lui resterait toujours un endroit ou se réfugier.

- C'est...c'est pe...petit. Ca...ca ira?
Revenir en haut Aller en bas
http://fdfrp.forumactif.be
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   

Revenir en haut Aller en bas
 
Junjou romantica T.3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 17 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19, 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» Junjou Romantica [Anime]
» Junjou Romantica - Saison 1
» junjou romantica ... a ne pas manquer
» Junjou Romantica
» recherche junjou romantica et koisuru bokun

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des folles du RP  :: Forum des folles de RP :: Espace RP-
Sauter vers: