Forum où chacun peut proposer un thème d'histoire et le mettre en place avec d'autres utilisateurs afin de s'amuser à créer un récit unique à plusieurs !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Junjou romantica T.3

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 37, 38, 39
AuteurMessage
Kawaii-Power
Admin
avatar

Messages : 2952
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 22
Localisation : au Pays du Papier

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Sam 24 Nov - 21:58



Et Ragnar ne regrettait pas un seul instant d'avoir fait fuir cette demoiselle ignorante et arrogante. Ce n'était pas parce qu'elle faisait partie d'une famille mafieuse qu'elle pouvait se permettre de critiquer ses gouts littéraires. Qu'elle s'estime déjà chanceuse qu'il ne l'ai pas poursuivie et tuée, elle l'aurait bien mérité ça.

- Elle était exaspérante. Et on n'insulte pas mon auteur préféré sans répercussion.

Le jeune frère savait que son frère ne pouvait pas rester tranquille plus de quelques heures (heures qu'il passait à dormir). Mais le proie était un Lunde, et un des meilleurs. Ils devaient se montrer patient s'ils voulaient l'avoir dans leur filet.

- Une fois qu'il sera entre nos mains, ces journées d'attente te paraitront lointaine. Mais soit, je peux te prêter mon corps pour cette fois.

Il n'aimait pas particulièrement qu'on touche à ses cheveux, il devait les recoiffer après, mais il faisait une exception pour Apophis.



Souten ne se souvenait pas d'un seul moment où ça n'avait pas été tendu entre eux. Dés qu'il avait rencontré Yann, il y avait eu comme un courant passant de l'un à l'autre. C'était assez déboussolant. Mais il commençait à s'y faire petit à petit.

- Tu as raison, même si je n'ai pas vraiment l'impression d'avoir changé.

Il était toujours un peureux sensible et un peu coincé.



Pour le déménagement, Markus n'en savait rien alors il haussa les épaules pour toute réponse. C'était Zero le plus doué en sociabilité, d'eux deux. Et le meilleur menteur. Il trouverait bien une excuse. De toute façon Kaze était plutôt crédule, et Malik ne dirait rien même s'il venait à se douter de quelque chose.

- Ne pas ouvrir la porte quand on ne sait pas qui est derrière. Sortir le moins possible. Toujours laisser une lumière allumer dans la maison. Vérifier que tout est bien fermé à clef. Fermer les tentures. Prévoir des armes à portée de main.

Ce serait déjà pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
http://fdfrp.forumactif.be
Eimi-chan

avatar

Messages : 2932
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 21
Localisation : Accel world

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Sam 24 Nov - 23:17



-Tu n’étais pas ravi de sa présence avant l’histoire du livre .

Mais elle avait creusé sa tombe avec cette histoire d’auteur. Il avait essayé de faire des signes lui indiquant qu’elle devait changer de sujet mais elle avait voulu tester Ragnar. À la fin de la soirée, elle avait presque fuit de la maison et le lendemain elle avait demandé à ce que Ap corrige son frère. Ce qui n’avait évidemment pas eu lieu. Se battre oui, par jalousie ok , mais pour défendre une fille ? Non.

- Tu as raison. Avoir quelqu’un d’aussi doué entre mes mains...   il alla prendre le visage de son compagnon entre ses mains Me le prêter. Dis plutôt que je t’ai manqué.

Apophis était un être violent. Il poussa son frère contre un mur. Rien qu’entendre le bruit de son corps, ça l’excitait. Une petite lueur malsaine passa dans son regard. Bien , il avait du temps à rattraper.




[/url]

Zéro ne savait pas comment il allait expliquer cela aux autres. Il était un bon menteur alors il ferait de son mieux. Il dirait sûrement qu’il y avait des réparations à faire dans l’apartement. Il se leva pour aller faire couler de l’eau dans la salle de bain. Une inondation serait une bonne excuse . Il payerait les réparations lui même

-Je ne peux pas leur faire porter d’armes mais j’en ai quelques unes dans ma chambre... mais je ne pense pas savoir super bien tirer. J’ai toujours eu des hommes de mains pour ce genre de choses.

Zéro le regarda « Il faut que tu m’apprennes à tirer. Pour le moment aucun d’eux ne sait où on est, n’est-ce pas ... alors c’est le moment où jamais. N’est-ce pas ?  »



-Si je t’avais embrassé sur la joue , il y a quelques temps j’en aurais entendu parler et en plus tu serais tombé dans les pommes. Avant , je ne pouvais même pas m’asseoir à côté de toi. Puis j’étais beaucoup plus ... sauvage et dragueur

Il sourit

-J’ai appris à me maîtriser
Revenir en haut Aller en bas
Kawaii-Power
Admin
avatar

Messages : 2952
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 22
Localisation : au Pays du Papier

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Dim 25 Nov - 0:19



Ragnar préféra ne rien dire et fit semblant de se plonger dans la lecture de son bouquin. C'est vrai que l'idiotie de cette fille, plus le fait qu'elle se pavanait partout, ne lui avait pas plût. Et ça n'avait bien sur rien avoir avec le fait qu'elle sortait avec Apophis à cette époque.

- Tu ne l'aimais pas spécialement non plus, finit-il par répondre.

Ragnar savait à quoi s'attendre dans les moments de tendresse avec son frère. Même dans ses moments là, il était violent. Il ne fut donc pas étonné d'être pousser contre le mur. Heureusement, il était plutôt résistant. Il lâcha son livre et alla poser sa main sur le cou d'Ap.

- Qu'est ce que tu ferais de quelqu'un comme lui? Et qu'est ce que tu compte faire de moi?

Il aimait voir cette lueur dans ses yeux. Elle ne lui faisait pas peur. Il savait qu'il ne lui infligerais jamais quelque chose de grave.



Maintenant qu'il le disait, c'est vrai qu'il avait un peu changer. S'il ne l'avait pas remarqué plus tôt, c'était que ça c'était fait naturellement et dans l'ordre des choses.

- Est ce que je serais toujours la même personne à l'arrivée? s'inquiéta t'il un peu.

Pour le moment, il avait l'impression de rester lui même mais s'il devenait moins timide et moins stressé, est ce que ce serait toujours lui? Rien n'était moins sur.



Markus ne remarqua même pas qu'une inondation allait bientôt commencer dans leur appartement. Il était trop concentré sur la vidéo. Il essayait de travailler sur les ombres pour glaner le plus de détail possible. Le sexe de la personne, sa taille, sa façon de se mouvoir...

- Je t'entrainerais. Laisse quand même des armes dans la chambre de Malik et Kaze. Ils pourront toujours bluffer si la situation en arrive là.
Revenir en haut Aller en bas
http://fdfrp.forumactif.be
Eimi-chan

avatar

Messages : 2932
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 21
Localisation : Accel world

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Dim 25 Nov - 2:08



Apophis l’avait trouvé jolie. Elle avait un visage de petite poupée et des yeux marrons très sobres. Elle ne criait pas la beauté, mais elle avait assez de charme pour passer pour une jolie fille. Il avait été avec cette fille parce que ses parents lui avaient fait comprendre qu’il ne pouvait pas que se concentrer sur Ragnar et ses meurtres. La progéniture était importante dans le monde des assassins. Surtout qu’il avait des bons gênés comme aimait le dire son père. Il avait une carrure, des épaules, des mains pour tuer.

-Ça c’est parce que c’est difficile de penser à autre chose que toi .

Quand est-ce que ça avait commencé ? Ça. Sa passion pour Ragnar. Il alla poser ses doigts sur le cou de son amant, il y mît une bonne pression pour que sa marque de ses doigts y reste. Néanmoins il savait où placer ses doigts. Il relâcha la pression quand il lui posa cette question

-Je l’ajouterai à ma belle collection photo de mes victimes. Après tout mes murs ne peuvent pas être couverts que de photos de tes cicatrices. Avec un peu de chance, il pourrait perdre la tête  

Apophis sortit une lame et coupa la tenue de Ragnar. Un travail fait d’une précision extrême pour que la lame efflore la peau de son amant sans la couper. Une fois ce travail fait, Ap’ l’attrapa par les cheveux pour lui arracher un baiser. Et le terme arracher était précis puisqu’il n’hésita pas à lui mordre les lèvres à sang . Une fois fait, il fit Ragnar coller son torse et sa tête à la table qui se trouvait non loin d’eux.

- Imagines. Tu es bon pour cela , non ?

Ap se plaça derrière lui, son sourire montrant toute ses dents , son air gourmand de tortionnaire. Quand est-ce qu’il était devenu ce monstre avide de violence. Très tôt et très jeune. Il était là bête de Ragnar plus précisément. Si les autres lui demandaient de s’arrêter , si les institutrices , les maîtres d’écoles ou les adultes lui demandait de cesser ... il ne pouvait pas. Mais il suffisait qu’on aille chercher Ragnar et tout revenait dans l’ordre. Mais ce n’était pas sans contre partie. Apophis lui dévouait un amour tout particulier.

[/url]

- Faites que la situation n’en arrive pas là ... Kaze pourrait totalement tirer dans son pied

Kaze commença à mettre quelques affaires dans des sacs puis il regarda alors Markus « Leves tes jambes, je suis en train d’inonder la maison  » . Lui qui avait fait le ménage ce matin , c’etait le comble

- Ce soir , on récupère les clefs et on bouge du coup . Tu veux venir avec moi ou je peux aller chercher les clefs seul ?

Demanda t-il alors à l’assasin




-Je ne suis plus le même mais ça ne me dérange pas trop mais peut être que tu seras le même ... enfin c’est différent pour chaque personne

Commenta le jeune homme

-Ça va mieux ? Moins stressé de venir chez moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Kawaii-Power
Admin
avatar

Messages : 2952
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 22
Localisation : au Pays du Papier

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Dim 25 Nov - 11:16



La fille était peut être jolie, mais ce n'était pas tout ce qui comptait dans la vie. Bon, Apophis n'était pas le plus réfléchi non plus, mais lui c'était son frère, Ragnar lui pardonnait ses pensées trop simples. Il avait quand même eu quelques soucis avec son père quand la petite amie était partie à cause de lui. Pourquoi est ce qu'ils devaient se marier et avoir des enfants? C'était de toute façon la lignée de Levi qui comptait. Le jeune assassin avait déjà charmé des filles, mais il avait un penchant plus conséquent pour les beaux garçons.

- C'est le genre de chose qui désespérerait Père s'il t'entendait.

Mais il aimait entendre que Apophis ne pouvait le sortir de ses pensées. Il en était assez fier. C'était peut être son frère qui dominait dans leur relation, au moins physiquement, mais c'était aussi celui qui avait le plus besoin du couple atypique qu'ils formaient. Alors Ragnar se laissait malmener volontiers. Ce n'était pas la première fois qu'ils mêlaient un peu d'asphyxie à leurs ébats. Mais cette fois, Ap' semblait vouloir autre chose.

- Moi j'aimerais l'entendre supplier. Ce serai très satisfaisant.

Ragnar aimait beaucoup cette façon unique qu'avait son frère pour lui retirer ses vêtements, même si c'était une manie qui coutait cher, puisqu'il devait à chaque fois en racheter. Mais ça lui donnait une bonne excuse pour aller faire du shopping, et parfois quand il voulait torturer Ap', il l'amenait avec lui pour porter les sac. Après deux magasins, il était déjà presque au bord des larmes (même si son frère niait à chaque fois). Ils échangèrent ensuite un baiser au bon gout de sang. Ce ne serait pas la seule morsure qu'il recevrait aujourd'hui, et Apophis en aurait aussi.

- Quelque chose qui implique ceci ? demanda t'il innocemment tout en agitant son popotin de gauche à droite, plié sur la table.



Souten ne pourrait le savoir qu'une fois que les choses auraient un peu avancées. Ca ne servait à rien de s'inquiéter pour quelque chose de si lointain qui ne se passerait pas tout de suite. Il avait déjà suffisamment de sujets d'inquiétude comme ça.

- Un peu.

Il descendit les marches. Ses petites soeurs seraient amenées à l'école par le père de l'amie chez qui elles avaient été dormir. Par contre sa mère et Yuuta étaient là, eux. Son petit frère vient lui faire un câlin pour lui dire bonjour.



Markus regarda le sol puis leva les pieds. Bon, il allait éviter de garder son ordinateur dans les mains avec de l'eau qui commençait à s'étendre. Il rongea donc le tout dans son sac. De toute façon, il ne tirerait pas grand chose des images. Ce n'était pas sa famille pour rien. C'était déjà énorme d'avoir pu filmer deux ombres.

- Malik s'en occupera alors.

Mais il fallait vraiment le faire pour se tirer une balle dans le pied. C'était pas du tout le même axe. Cependant, Markus n'allait rien dire. Il était doué aux armes à feu, mais il préférait quand même les armes blanches. Pour un crime discret, c'était mieux. Après, il y avait les silencieux mais bon, c'était encombrant.

- Vas-y, j'enqueterais de mon coté.

Zero se ferait surement moins remarqué que lui, du moins pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
http://fdfrp.forumactif.be
Eimi-chan

avatar

Messages : 2932
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 21
Localisation : Accel world

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Dim 25 Nov - 16:11



Apophis était attiré par les femmes et les hommes. Mais il appréciait toujours les traits fins. C’était son critère pour choisir un concubin ou une partenaire. Il avait déjà été voir ailleurs, ils avaient tout deux été voir ailleurs mais il finissait toujours par s’ennuyer. Personne ne supportait la douleur aussi divinement que Ragnar. Il se pavanait presque dedans , s’y complaisant comme si ce terrain ne lui faisait pas peur. Oui, Ragnar n’avait jamais peur de perdre la vie quand il était entre ses mains...

-Père ne peut rien y faire. C’est toi que je veux. Sa descendance attendra

Ap’ supposait qu’entendre un Lunde supplier pourrait être excitant. « Les Lunde sont entrainé pour ne pas supplier pour leur vie ou encore la vie des autres. Ça va être compliqué mais je veux bien relever le défi ». Apophis détestait devoir se balader avec Ragnar dans les magasins. C’était le pire entraînement de tout les temps. Il essayait d’éviter ce moment , surtout qu’il devait payer toutes les emplettes de son frère, mais Ragnar arrivait toujours à l’attraper.

En parlant d’attraper. Il venait d’attraper le derrière de son frère après l’avoir regardé le bouger de gauche à droite. Apophis jura. Bien sûr qu’il était possessif et qu’il faisait payer à son frère la maîtrise qu’il avait sur lui. Mais il aimait aussi voir Ragnar réduit à des sensations et des émotions. Plus ucun mot savant ne sortait de ses lèvres quand il se faisait b..

- Je vais te...

Ap tira un peu plus sur ses cheveux , forçant l’arrière train du jeune homme à se coller bien plus à lui. Apophis finit par aller mordre les épaules de son amant , main gauche dans les cheveux et main droite sur ses fesses.

- Je vais te déf*ncer. À mon humble avis ça sera compliqué de réaliser tes plans sans pouvoir marcher .



[/url]

- Bien. Je vais chercher les clefs alors.

Précisa t-il alors à son colocataire. Il reviendrait sûrement quand Kaze et Malik arriveraient. Bien , il enfila sa veste, plutôt frileux, de nature puis il jeta un dernier coup d’oeil à son ami. Estce que ça irait ? Il supposait qu’il y arriverait. Zerosu regarda l’adresse que son ex lui avait envoyé . Il imaginait déjà ce qu’ils allaient dire

En tout cas, il fallait absolument qu’il pense à un plan b après cette maison . Mais comment allaient-ils affronter tout cela ? Ensemble ... c’est ce qu’il supposait




- Oh coucou petit bonhomme . Comment ça va ?

Demanda le journaliste au plus petit bonhomme de la famille . Puis il salua la maman de son petit ami avec un grand sourire

-Merci de m’avoir laissé dormir ici .
Revenir en haut Aller en bas
Kawaii-Power
Admin
avatar

Messages : 2952
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 22
Localisation : au Pays du Papier

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Dim 25 Nov - 19:54



Peut être que personne ne la supportait aussi bien que lui parce qu'il n'avait pas si mal. Ou qu'il comprenait que la souffrance que lui infligeait Apophis était de l'amour. L'amour ne pouvait pas faire mal. Quant à avoir peur de la mort... aucun assassin digne de ce nom n'avait peur de mourir. Si Apophis avait plutôt des critères physiques, Ragnar aimait s'entourer de personnes intellectuelles, ou d'un caractère divertissant.

- De toute façon on est encore jeune.

Ce n'est pas comme s'ils allaient mourir demain. Même si on ne pouvait jamais savoir de quoi l'avenir était fait. Ragnar savait bien qu'obtenir une supplice d'un Lunde était mission impossible, mais s'ils n'essayaient pas, c'était sur qu'ils n'y arriveraient jamais.

- Si quelqu'un en est capable, c'est bien toi.

Evidemment que c'était à Apophis de payer ses nouvelles tenues, puisque c'est lui qui les déchirais ! Il y avait quand même des limites à respecter. Il retient un sourire en voyant son frère dans tout ses états. I savait comment l'exciter. Il aimait provoquer les réactions attendues. C'était sa façon à lui d'avoir le dessus. Mais il savait qu'Ap réussissait toujours à lui faire perdre le contrôle, à la fin. Quand son frère lui tira un peu plus les cheveux en arrière, au lieu de résister, il n'hésita pas à s'appuyer un peu plus contre lui, langoureusement. Il sentit la douleur de la morsure et ça lui fit plaisir.

- Que de mots ! Qu'est ce que tu attend? Tu me porteras sur ton dos si tu deviens trop excessif, attention, le taquina t'il.



Yuuta salua Yann de la main, mais il n'alla pas faire de câlin. Ce n'était pas son super grand frère après tout. Il avait du chocolat autour de la bouche.

- Je suis en train de manger des tartines au choco alors je suis content. J'adore le choco.
- Tu as bien raison, lui sourit Souten

Lorelei était en train de faire cuire une omelette. Le petit garçon aimait peut être les tartines au chose, mais un repas consistants pour les deux plus grand ne serait surement pas de refus.

- Pas de problème. Installez-vous, c'est bientôt prêt.
- Tu veux de l'aide maman?
- Ca va aller.





Markus ne pouvait pas se rendre à son appartement de peur qu'on le suive de là-bas, mais il y envoya quelqu'un en promettant un payement en échange de plusieurs clichés de l'intérieur de son ancienne demeure. Il y avait peut être des indices ou un message. Henry, lui, était déjà dans la rue qu'il avait choisi, et pour donner le genre, il regardait les vitrines des différents magasins.

Hildegarde et son frère n'étaient plus dans l'appartement de Markus. Ils étaient en train de discuter avec le concierge autour d'une tasse de thé. Enfin, Andréas discutait aimablement avec le concierge, Hilda patient en tapant discrètement du pied et en n'écoutant que d'une oreille. Ce n'était pas son truc, le recueil d'infirmations.
Revenir en haut Aller en bas
http://fdfrp.forumactif.be
Eimi-chan

avatar

Messages : 2932
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 21
Localisation : Accel world

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Dim 25 Nov - 21:30



Apophis ne savait pas si cette phrase marchait bien chez les assassins. 20 ans était l’âge requis chez les Aske pour enfanter. Mais il se demandait quelques fois si Lévi ne cachait pas sa progéniture à sa famille. Sûrement , Apophis les auraient tué. Déjà que Lévi l’empêchait d’avoir le poste rêvé... des gosses ça serait encore pire.

-Dis ça a père

Apophis était d’accord. Il n’y avait personne d’autre que lui qui le pourrait. Il se sentait incroyablement flatté et son ego en fut très satisfait. Puis il passa aux choses sérieuses. Parler était sympathique mais ça ne le faisait pas se dépenser, ni épuiser Ragnar. Les choses furent bien plus concrètes, bruyantes , malsaines et douloureuses ensuite. Bleu, asphyxie, morsure, griffure , coup. Apophis était difficile à contenir. Et aujourd’hui , il était assez excité par cette histoire de course poursuite. Ap’ n’en fini qu’au petit matin avec Ragnar. Maintenant il était inoffensif et endormi. Loin de la bête qu’il avait été pendant des heures


[/url]

Zéro remarqua Henry. Il le salua d’un geste puis s’approcha de lui « Je pensais que celui avec le casier judiciaire le plus rempli viendrait... enfin merci. C’est ce que je voulais dire. Désolé j’ai l’habitude d’être antipathique  » commenta t-il

-Alors ? Ça va de votre côté ?

Demanda t-il alors



- Oh le meilleur petit déjeuner au monde , rien que ça ? Tu commences bien ta journée toi ...

Finalement il alla s’asseoir . Ça faisait longtemps qu’il n’avait pas vu ses parents d’ailleurs... ça commençait à lui manquer ce genre d’ambiance
Revenir en haut Aller en bas
Kawaii-Power
Admin
avatar

Messages : 2952
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 22
Localisation : au Pays du Papier

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Dim 25 Nov - 22:21



Ragnar se fichait plus ou moins de la vie social de son frère ainé, mais il était convaincu qu'il cachait beaucoup de chose. C'était souvent le cas avec les gens impassible qu'on ne pouvait pas cerner. Enfin, ce n'était sans doute pas plus mal avec quelqu'un comme Apophis.

- Je te parie une tarte à la fraise que dés qu'on sera rencontrer, il voudra nous présenter une nouvelle fille.

Ragnar savait quand attiser l'égo et la fierté de son frère, et quand le taquiner. Ils passèrent ensuite aux choses sérieuses. A la fin de la nuit, le plus jeune frère avait mal partout mais au moins, la bombe à retardement endormie près de lui n'allait pas exploser tout de suite. Et puis il avait pris son pied. Il contempla les deux ou trois morsures qu'il avait lui même infligé à Apophis, puis il s'endormit à son tour.



Yuuta sourit et retourna à ses tartines. Lorelei servit quelques temps plus tard les deux jeunes hommes avant de s'installer face à eux, près de son petit dernier.

- Alors, comment vont les choses pour toi, Yann? Et toi, mon chéri, pas trop fatigué?
- Non, ça va. Je suis un peu en retard dans mes cours mais rien qui n'est pas rattrapable.
- Fais attention à toi, d'accord?




Henry repéra Zero, et il alla s'assoir sur n banc, c'était moins suspect que de rester planté au milieu de la rue pour parler à quelqu'un. Quand l'avocat fut suffisamment proche, il lui donna discrètement les clef, l'air de rien.

- Avec ma nouvelle teinture, je suis plus discret que Seven, et on me reconnait moins facilement. Ne t'inquiète pas, je commence a avoir l'habitude de ta façon d'agir avec les autres. On va bien. On commence à planifier notre mariage. Pour en revenir à ta situation, tu es sur que tu ne veux pas un coup de main supplémentaire?





Markus reçut finalement ses informations photographiques. Il analysa les photos. Rien de suspect au niveau d'éventuels indices, par contre il y avait bien un message qui avait été collé au miroir : << Avertissement : rentre à la maison >> en format informatique, impossible de savoir qui l'avait écrit. Quant à ses poursuivants, ils n'apprirent rien de nouveau. Markus n'avait évidemment pas dit ou il allait. La seule chose que le concierge put leur dire, c'est qu'il avait un chat qu'il avait pris avec.

- Quelle perte de temps, râla Hildegarde.
- On savait que ce ne serait pas facile. Téléphonons à Emma, elle a peut être appris quelque chose de nouveau répondit Andréas
Revenir en haut Aller en bas
http://fdfrp.forumactif.be
Eimi-chan

avatar

Messages : 2932
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 21
Localisation : Accel world

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Lun 26 Nov - 1:14

[quote="Eimi-chan"]

Apophis ne voulait pas prendre le pari. Il n’en doutait même pas. Son père s’évertuait à leur présenter des filles. Ce n’était pas plus mal pour Apophis qui se servait de cela pour se dépenser un peu, mais il effrayait toutes les concubines possibles. App supposait néanmoins qu’il pouvait parier... Ragnar aimait vraiment la fraise. Alors il hocha la tête pour symboliser qu’il acceptait le pari.

Finalement il s’endormit. Il dormait plus paisiblement après ce genre de soirée avec Ragnar. Il dormirait sûrement jusqu’à midi. Il était simple à satisfaire ,l’Apophis , ses quelques tatouages prenaient une teinte rougeâtre à cause des morsures de Ragnar mais il semblait aux anges .


[/url]

Zéro devait avouer qu’un asiatique roux , c’était pas commun « J’espère être le témoin parce que j’ai beaucoup joué dans vos rapprochements . » plaisanta t-il avec un sourire moqueur avant de soupirer.

-Je ne sais pas. Markus dit qu’il va pouvoir gérer mais je m’inquiete pour lui et je me sens inutile et coupable aussi. Tu sais le topo de la victime qui se sent coupable alors qu’elle l’est pas . Bref ... puis même si je ne le dis pas , savoir que Monsieur .. mon père me cherche ça me fout les jetons et ça me donne envie de degueuler .

Zéro baissa la tête « Et je ne veux pas que Kaze soit en danger ou qu’il découvre ce que mon père a pu me faire et je ne veux pas que Reime touche un cheveux de Markus . C’est horrible , je n’ai jamais été aussi troublé et puis j’ai l’estomac qui se tord . »




-Entretien d’embauche et bien sûr boulot.

Commenta t-il alors en souriant « J’espère qu’il vous écoutera . Je n’arrive jamais à le faire se reposer  » bien que hier , il avait fini assomé par ses baisers
Revenir en haut Aller en bas
Kawaii-Power
Admin
avatar

Messages : 2952
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 22
Localisation : au Pays du Papier

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Lun 26 Nov - 2:10



Ragnar raffolait de la fraise. Plutôt que de parier de l'argent, il aimait parier des patisseries, particulièrement les pâtisseries à la fraise. Parfois, il pariait de nouveaux vêtements aussi. Le jeune homme faisait moins d'effort que son frère pour séduire les filles ou les repousser. Généralement, il leur manifestait une belle indifférence. Il n'y avait qu'une fois ou deux où il avait été intéressé.

- Génial, sourit-il quand son frère et amant accepta le pari.

Ensuite ils se déchainèrent durant la nuit (surtout Apophis) et s'endormirent. Ragnar n'avait pas besoin de beaucoup d'heure de sommeil. Il veillerait sur celui de son frère tout en peaufinant ses plans. Il allait devoir prévoir de multiple scénario pour capturer ce Lunde. Mais avant toute chose, il fallait le localiser.



Henry lui lança un regard inquisiteur, l'air de dire "Tu rêve, sois déjà reconnaissent si on t'invite", son témoin serait bien entendu Thomas, même si c'est vrai qu'il n'avait pas vraiment participé à la rencontre ou à la concrétisation de sa relation avec Seven. Seulement, c'était son meilleur ami. Les demoiselles d'honneur seraient Lucas et Jumin.

- Je ne m'inquiéterais pas trop pour Markus, de ce que j'ai vu, peu de personne peut rivaliser avec lui. Et ta peur de ton père est légitime. J'y connais un rayon en crainte paternel moi aussi. Tu ne pourras pas le vaincre tant que tu n'aura pas surmonter ton passé avec lui. Je dis ça, mais ce n'est pas vraiment facile. Je pense que tu devras l'affronter un jour, tôt ou tard. Essaye "juste" d'être prêt le plus vite possible.

Ca devait fair longtemps que Zero n'avait plus été dans le camp des "victimes", alors cette angoisse était légitime et relativement nouvelle, sans doute.

- Je ne peux pas garantir que Kaze ne saura rien, mais on fera tous de notre mieux pour préserver son innocence. Seulement, s'il découvre la vérité, tu crois vraiment qu'il changerait d'avis te concernant? Qu'il te considérerait autrement? Je ne pense pas.



Lorelei sourit à Yann tout frottant les joues du petit dernier de la famille, qui ne faisait pas très attention à la propreté, comme beaucoup d'enfants de son âge.

- Je vous souhaite bonne chance. Et j'ai bien peur que mon fils ne m'écoute pas, moi non plus, soupira t'elle tristement
- C'est parce que Souten est un super héros, il fait plusieurs choses à la fois, expliqua Yuuta.
- Ne vous inquiétez pas pour moi, ça va aller, confirma le jeune étudiant.
Revenir en haut Aller en bas
http://fdfrp.forumactif.be
Eimi-chan

avatar

Messages : 2932
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 21
Localisation : Accel world

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Lun 26 Nov - 2:35

[/url]

Zéro rit un peu. Il ne pensait pas à jouer les témoins, même si ça aurait été le cou du spectacle. Puis il pensa à Markus puis soupira « Ce n’est pas que ça qui m’inquiète. Il est venu au Japon pour s’eloigner de tout ça. », dit-il en tapotant doucement sur ses propres jambes. Il avait l’mpression d’être une fiole de peur sans fin.

Puis il pensa à son père. C’etait difficile de tenir face à un grand dadet de deux mètres avec Le visage balafré. Il sentait sa gorge se nouer en pensant à lui

-Je ne sais pas si je serais prêt un jour . Je ne veux pas qu’il le sache. C’est... l’opposé de l’image d’un grand frère. Je dois être fort, protecteur et tout ce genre de chose. S’il découvrait la vérité , je serais encore autre chose à ses yeux. Sérieusement... un orphelin , abusé par son père adoptif , qui finit par se faire battre par un mannequin en voulant récupérer son Ex ... et je suis malade. J’ai gagné le loto des emmerdes depuis longtemps .

Il regarda Henry « Mais ça doit être le karma  »




-Vraiment ? Et il a une kryptonite ce super héros ?

Demanda t-il en souriant
Revenir en haut Aller en bas
Kawaii-Power
Admin
avatar

Messages : 2952
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 22
Localisation : au Pays du Papier

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Lun 26 Nov - 18:18



Inviter Zero au mariage apporterait certes un peu de piment mais ils n'en étaient pas encore là. Ils revinrent ensuite sur le sujet Markus.

- En fait, si j'entend bien, tu aimerais pouvoir régler ses problèmes à sa place. Ca me rappelle moi. Alors je vais te parler de mon expérience. Tu ne peux pas empêcher l'autre d'affronter son histoire et son passé. Mais tu peux l'aider en le soutenant. C'est ce que j'ai fais avec Seven. J'étais là pour l'aider à t'affronter, parfois j'essayais de le laisser souffler en prenant sa place mais au final, il a quand même du t'affronter, d'une certaine façon. Ce que je veux dire c'est que tu ne pourras pas tout empêcher. Markus devra affronter sa famille. Mais ça ne veut pas dire que tu ne peux pas être là et être dans son camp. Et même infligé quelques dérouillées si tu y arrive.

C'était moins facile d'affronter ses problèmes. On ressentait plus de courage quand il s'agissait d'aider les autres que de surmonter ses propres obstacles. Alors il se doutait que ce serait compliqué pour Zero d'affronter son père.

- Les grands frères ont aussi le droit de se reposer sur leur petit frère. Et je pense que du soutien ne te ferait pas de mal. On est moins fort tout seul. Mais je comprend ce que tu veux dire. Quant au karma... il a plusieurs façon de voir : soit tu attend ta prochaine vie en te disant qu'elle ne pourra qu'être meilleur étant donné ta rédemption, soit tu essaye de te décarcasser pour obtenir ta fin heureuse dans cette vie-ci. Certains disent que plus le début de vie est malheureuse, pus tu seras heureux plus tard, parce que tout ton potentiel de malchance a été utilisé. Je pense que ça ne s'applique pas à tout le monde mais pourquoi pas après tout?



Yuuta regarda bizarrement Yann. Souten compris le problème : le petit ne savait pas ce que "cryptonite" voulait dire. Il connaissait les super héros, mais surtout ceux de dessins animés gentillets. Il ne lisait pas encore des comics, il apprenait seulement à lire

- Il veut savoir si j'ai des faiblesses.
- Ah ! Il n'aime pas trop les chicons. Pourtant c'est très bon
.
Revenir en haut Aller en bas
http://fdfrp.forumactif.be
Nonotako

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 01/11/2018

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Lun 3 Déc - 23:50

(Voila Victooor !

Nom: Nikiforov
Prénom : Victor
Age : 27 ans
Métier: Patineur artistique

Histoire : Victor possède une parenté avec Jumin, au second degrés puisqu'ils sont cousins germains, ce qui explique leur forte ressemblance. Ils n'ont cependant jamais été proches et Victor ne put être présents à l'enterrement du frère de Jumin, étant en pleine compétition à cette époque.
Victor est le fruit d'une union entre une mère japonais et un père russe. Il tait son passé, semblant considérer que son enfance et ce qu'il vécut à cette époque n'eut aucune incidence sur le véritable enjeu de sa vie : le patinage artistique. Il commença très tôt d'ailleurs, dès son plus jeune âge. Après des débuts quelques risqués pour un enfant de quatre ans, il devint rapidement un prodige des patins. Sa vie, son éducation ne tourna dès lors qu'autour de la glace. Ses relations amicales, ses contacts, l'objectif de sa vie. Sa jeunesse, son adolescence furent consacrées à son entraînement. Victor ne fait pas qu'excellait dans ce domaine, le patinage est littéralement toute sa vie.
Il remporta très tôt toutes sortes de compétition jusqu'à remporter la première place des Seignors à ses 15 ans ce qui propulsa sa carrière et sa réputation au sommet. Invaincu, il enchaîna les succès jusqu'à aujourd'hui. Le prodige devint plus que l'espoir de Russie, il incarna l'âme même du patinage artistique et fut source d'inspiration et d'adoration pour nombre personnes du milieu. C'est une véritable star, cumulant les réussites dans diverses domaines : amitié, sociabilité, publicité, …
Aujourd'hui, lasse des compétitions, il décida de prendre une année sabbatique pour retrouver l'inspiration. Victor est un artiste, il ressent le besoin de créer de nouvelles choses, mais comment faire quand les spectateurs ne se laissent plus surprendre ? Du jour au lendemain, il annonça sa retraite d'un an et s'envola pour le Japon, se mettant à dos son entraîneur de toujours, le bon vieux Yakov.

Caractère : Victor est un bon vivant. C'est une personne passionnée qui vit pour son art. Il est capable de la plus grande des confrontations et peut revêtir diverses personnalités au fil de ses danses, du plus doux des hommes au plus vils des séducteurs. Tout est une question de sensibilité face à l'interprétation, savoir donner son âme, et sur la glace le russe y parvient très bien.
Il ne cache pas un égo surdimensionné néanmoins au sujet du patinage. Peu coopératif face au conseil de son entraîneur, il agit selon ses envies et ses inspirations. Ce trait de caractère se retrouve dans sa vie de tous les jours, puisqu'il s'envola au Japon sur un coup de tête par exemple. Malgré les apparences, ses décisions sont mûrement réfléchi, bien que l'on ne niera pas qu'il suit souvent son instinct.
Victor est de nature enjouée et il aime visiter un nouveau lieu, rencontrer de nouvelles personnes. Son entêtement le fait parfois agir comme un enfant, ou alors une personne désintéressée. S'il est sensible, il ne comprend en revanche pas toujours son entourage. Victor n'en demeure cependant pas moins observateur pour pallier à ce problème et il peut faire preuve d'un sérieux grave quand la situation l'exige.
Par ses voyages, il possède une grande culture et parle plusieurs langues. En résumé, il est de nature ouverte et sociale, comme le prouve son activité sur les réseaux sociaux. Il a de temps en temps des réactions étranges, mais le cœur de son essence se trouve sur la glace. Il ne sera alors jamais aussi beau et déterminé qu'en patinant.

Image : 
https://vignette.wikia.nocookie.net/yuri-on-ice/images/d/d8/Victor_Nikiforov.png/revision/latest?cb=20161130023731&path-prefix=fr
https://a.wattpad.com/cover/90443286-352-k401882.jpg

Depuis quand sait-il qu'il est gay : Il est assez volage entre les filles et les garçons, même si sa préférence va à ces derniers. Il ne s'est jamais vraiment posé la question quant aux sentiments, son seul amour était celui de la glace et du public.
En couple ? : Nope !
Revenir en haut Aller en bas
Kawaii-Power
Admin
avatar

Messages : 2952
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 22
Localisation : au Pays du Papier

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Mar 4 Déc - 1:16

Nom : Ti - Yong
Prénom : Takashi
Age : 18 ans
Métier : il est actuellement en réflexion et il s'est pris une année sabbatique pour réfléchir. En attendant, il travaille pour se faire de l'expérience.
Histoire : Takashi est le demi-frère de Fuan. Ils ont le même père. Ce dernier était plutôt infidèle envers sa femme actuelle de l'époque, la mère de Fuan. Il a fini par avoir un fils par accident avec une autre femme peut être après la naissance de son premier fils. Il a tout fait pour cacher son existence, prétextant des voyages d'affaires pour lui rendre visite mais le pot aux roses à fini par être découvert vers les 12 ans de Takashi et les deux se sont séparés. Depuis, le père vit avec sa mère à lui.
Caractère : Takashi est quelqu'un de peu confiant en lui et de peu affirmé, comme son frère ainé. Il n'a cependant pas de problème de bégaiement. Cependant, il souffre d'un grand complexe d'infériorité, ayant l'impression de n'avoir aucun talent et de n'être doué pour rien du tout. Il a tendance à s'excuser pour tout et à être plutôt déprimé voir morose. Sa gentillesse s'est petit à petit teinté d'amertume et de jalousie, ce qui peut parfois le rendre virulent et grossier. Quand il revient à son état normal, il en est ensuite mortifié.
Image : http://indya-manga.i.n.pic.centerblog.net/o/3da3873c.jpg
Depuis quand sait-il qu'il est gay : il ne se sent pas assez intéressant pour avoir quelqu'un dans sa vie. Mais il a des soupçons.
En couple ? Non
Revenir en haut Aller en bas
http://fdfrp.forumactif.be
Nonotako

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 01/11/2018

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Dim 9 Déc - 15:15

(Bon, bon, bon, je lance Victor ^^)

~Victor~

Le patineur en fuite déambulait dans les rues d'une ville fortifiée chargée d'Histoire mais aussi réputée pour ses sources chaudes. Une paire de lunettes de soleil sur le nez, le fugueur marchait sans réel but, s'émerveillant du mode de vie quasi rustique des habitants. Bien que le lieu soit tout de même bondé, Victor trouvait que l'endroit avait un charme particulier qui contrastait avec sa patrie natale. De plus, la ville avait le bénéfice de posséder une patinoire, certes pas aussi belles que celles dans lesquelles il s'exerçait habituellement, mais assez grande. Il avait eut du mal à ne pas se faire repérer par les autres patineurs quand il avait posé un pied sur la piste, et après avoir frôlé la perte de discrétion, il s'était arrangé avec le gérant pour pouvoir patiner le soir en réservant la piste pour lui seul. Il lui avait demandé discrétion, lui promettant qu'il pourrait annoncer que sa patinoire avait été utilisée par le champion du monde en titre pendant des mois. Victor avait agrémenté ses propos d'un sourire convainquant et d'une promesse de pub pour terminer de convaincre l'homme.
A cette heure, la nuit commençant à tomber, il pourrait d'ailleurs bientôt s'y rendre.
Le russe décida de grignoter malgré tout, entrant dans une petite supérette pour essayer de trouver quelques friandises ou alors une spécialité locale. Il affectionnait la nourriture japonaise, en particulier les ramens, et résistait rarement à l'envie de découvrir de nouvelle chose.
Revenir en haut Aller en bas
Kawaii-Power
Admin
avatar

Messages : 2952
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 22
Localisation : au Pays du Papier

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Dim 9 Déc - 16:19

Spoiler:
 

Takashi travaillait à la fois patinoire et à la supérette de son quartier, alternant les soirées et les journées chez l'un chez l'autre. En fait, il n'habitait pas loin des deux endroits. Comme il n'avait plus école et qu'il ne savait pas trop quoi faire de sa vie, il travaillait presque tout le temps. Il n'avait que le dimanche de libre. En ce moment, il était à la supérette, à la caisse. Il retient un soupir. Il fallait toujours être souriant devant les clients. Mais chaque fois qu'il pensait à son avenir, il déprimait. C'était simple, il n'avait aucune capacité. Il finissait toujours pas faire une maladresse qui lui faisait perdre son job. Il avait été serveur, précédemment, mais il n'avait même pas tenu une semaine. La patinoire était le job qu'il conservait le plus longtemps, ça faisait un mois. Et seulement parce qu'on ne l'avait pas encore formé à utiliser le véhicule refroidissant. Quant à la supérette, on le laissait à la caisse parce qu'en réassortiment, ce n'était pas trop ça.

De toute façon, ses parents ne l'auraient jamais laissé ne rien faire de ses journées. Ils n'étaient pas très contents qu'il ne se décide pas à faire des études. Mais tant qu'il ne glandait pas, ils ne disaient rien. Takashi savait qu'il allait bientôt falloir choisir quelque chose, mais il ne se sentait à l'aise nul part. A croire qu'on ne lui avait donné aucun talent.
Revenir en haut Aller en bas
http://fdfrp.forumactif.be
Nonotako

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 01/11/2018

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Dim 9 Déc - 17:42

-Victor-

Le russe avait fini par se rabattre sur un paquet de sucettes et tout un tas d'autres confiseries. Une magnifique bouteille de saké lui avait fait de l'oeil mais il avait rapidement refréné l'idée d'une quelconque beuverie. Il était seul de toute façon, boire sans accompagnateur ne l'enchantait pas vraiment, ça ne serait pas amusant.
Arrivé à la caisse, toujours ses lunettes noires sur le nez, Victor posa négligemment les objets de son crime -car Yakov lui aurait interdit une telle alimentation décousue et pleine de sucre- et chercha d'un geste distrait le porte-monnaie dissimulé à l'intérieur de sa veste noire. Une fois la trouvaille faîte, il regarda enfin le caissier et eut un instant d'arrêt. Le visage de ce dernier lui disait quelque chose... Nikiforov ne tarda pas à avoir l'illumination tant attendue et un large sourire barra son visage. Il redressa ses lunettes et les posa sur le sommet de sa tête.

-Hey ! Mais vous travaillez aussi à la patinoire ! Je me disais bien que votre tête ne m'était pas inconnue!

Le patineur était d'une humeur quasi enfantine, heureux d'enfin revoir un visage familier. A vrai dire, il commençait à se sentir un peu seul dans ce pays étranger.
Revenir en haut Aller en bas
Kawaii-Power
Admin
avatar

Messages : 2952
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 22
Localisation : au Pays du Papier

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Dim 9 Déc - 21:49



Takashi avait immédiatement reconnu l'homme qui était entré dans la supérette. Il l'avait vu quelques heures plus tôt, au comptoir des patins de la patinoire. Pas qu'il avait besoin de patins à louer mais comme il voulait s'entretenir avec le patron... évidemment, étant celui qui était chargé d'échanger les chaussures des clients contre des patins à la bonne taille, il était présent lors de la conversation. On avait tendance à l'oublier (sauf quand il faisait une boulette), aussi la patron ne lui avait pas demandé d'aller voir ailleurs. Quand le patineur avait annoncé qu'il était un champion du monde, et donc une star, Takashi avait été si surpris de se retrouver devant quelqu'un avec autant de talent qu'il en avait trébuché en allant mettre les chaussures sur l'étagère. Du coup, il s'était fait repéré par le patron qu'il lui avait dit de dégager, ce qu'il s'était empressé de faire, les joues en feu.

Ce n'était donc pas étonnant que Victor le reconnaisse. Mais lui avait essayé de garder la tête baissée pendant toute la durée de l'enregistrement des achats à la caisse, parce qu'il avait honte d'avoir écouté et d'avoir été ridicule. Peut être aussi qu'il se sentait terriblement nul face à un champion talentueux comme ce patineur. Il l'avait discrètement regardé patiner sur la piste depuis son comptoir. C'était vraiment magnifique. C'était si magnifique que ça lui en avait fait mal. Et malgré ça, il n'avait pas pu détourner les yeux, s'attirant de nouveau les foudres du gérant. Quoi qu'il en soit, il aurait préféré que Victor ne se souvienne pas de lui.

- Ah... c'est possible... je travaille effectivement à la patinoire mais je vois tellement de personnes tous les jours...

Qu'est ce qu'il penserait s'il lui répondait qu'il se rappelait parfaitement de lui parce qu'il n'avait pas pu ne pas le regarder patiner. Et aussi parce qu'il était beau. Non, ne pas rougir. Ne pas rougir.
Revenir en haut Aller en bas
http://fdfrp.forumactif.be
Nonotako

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 01/11/2018

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Dim 9 Déc - 22:11

-Victor-

Yakov, l'entraînement de Victor, reprochait souvent au jeune homme sa frivolité et son manque d'implication pour retenir les événements importants, ou encore le nom de telle ou telle chaîne de journalisme. Le patineur était plus portée au rire et se souvenait plus facilement de qui le passionnait ou l'amusait plutôt que des éléments pompeux qu'on cherchait à lui imposer.
Le pauvre employé n'avait pas fait exception.
Il avait été si discret que sans sa maladresse et tout le bruit qui en avait découlé, le russe ne l'aurait sans doute pas remarqué. Une telle capacité à se fondre dans le décor était presque impressionnante, parfois utile peut-être. Victor avait été soulagé de savoir que son identité resterait secrète, mais la manière dont le gérant avait pris l'affaire au sérieux en grondant le pauvre jeune homme l'avait divertis.
Dommage que le concerné s'était montré si maussade par la suite. Le voilà à présent qui cherchait à éviter son regard, ce qui ne plaisait pas vraiment à Victor, qui aimait qu'on lui fasse face sans le craindre. Néanmoins, Nikiforov ne s'en irritait pas, l'embarras du caissier était évident. Avait-il retenu le passage quand il expliquait au patron de la patinoire son identité ? Les propos de son interlocuteur n'étaient pas cohérents. Pourquoi nier l'avoir reconnu alors qu'il l'avait regardé patiné avec insistance ?
Taquin, le patineur s'était légèrement penché en avant lorsqu'il reprit ses articles, afin de se rapprocher du vendeur pour le gêner un peu.

-Pourtant j'étais seul avec votre patron, ce matin, quand vous êtes tombés. Je me suis même inquiété pour vous, vous savez ?

Victor possédait un culot non négligeable.
Revenir en haut Aller en bas
Kawaii-Power
Admin
avatar

Messages : 2952
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 22
Localisation : au Pays du Papier

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Dim 9 Déc - 22:35



De même, Takashi n'était pas très attentif aux autres. Pas par manque d'intérêt, mais parce qu'il regardait toujours vers le sol. Avec la tête et le regard toujours baissé, pas facile de reconnaitre les visages. Mais il retenait bien les voix. C'était aussi à cause de cette mauvaise habitude qu'il n'avait pas remarqué tout de suite que le gérant faisait signe aux employés de s'éloigner du comptoir. Et quand il s'en était rendu compte, et bien deux clients s'étaient approchés alors pour les distraire il s'était occupé d'eux. Il n'avait pas pu ne pas entendre la conversation malgré cela. Et après, ils s'étaient emmêlés les pieds. Seulement, la honte qu'il avait ressenti à être tombé et s'être fait repéré n'était rien comparé à celle qu'il ressentait maintenant, devant cet inconnu dont il savait malencontreusement l'identité et qui le mettait face à ses mensonges. Il aurait voulu pouvoir s'enfuir dans le sol en cet instant. Pourquoi il ne s'était pas caché derrière sa caisse quand la patineur s'était approché? Ah oui, parce qu'il était le seul employé en service pour le moment.

Son visage devient rouge et il recula vivement quand Victor se pencha. Il était mortifié de s'être fait prendre à écouter une conversation qui ne le regardait absolument pas à la base et également à mentir de ce fait à présent. Il était vraiment méprisable. Voilà ce que c'était, quand on ne trouvait pas sa place dans ce monde : on polluait l'air des autres qui eux, avaient tout à fait le droit d'exister.

- Je... je suis désolé ! Vraiment désolé ! Je n'aurais pas du... je ne voulais pas mais... c'est arrivé comme ça et... qu'est ce que je peux faire pour me faire pardonner? Je ne mérite même pas que vous vous inquiétez pour moi, de toute façon j'ai l'habitude, je tombe souvent. Enfin, heu, je suis plutôt maladroit. Mais ça vous l'avez vu et... bref je suis désolé.

Olala mais qu'est ce qu'il racontait? En plus la nervosité le faisait parler à la vitesse d'un TGV en retard, ce qui signifiait qu'il parlait vraiment très vite. Il attendit le verdict, un peu tendu, les yeux et mains sur ses genoux. Quel allait être sa punition ?
Revenir en haut Aller en bas
http://fdfrp.forumactif.be
Nonotako

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 01/11/2018

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Dim 9 Déc - 23:32

-Victor-

Une mine d'incompréhension se peignit sur les traits du russe lorsque son vis-à-vis réagit de la sorte. Victor ne s'était pas attendu à ce que le jeune homme en soit si gêné. Il pensait le taquiner innocemment, peut-être recevoir une adorable riposte de la part d'une personnalité si effacée. Il s'était attendu à un quelconque mordant qui l'aurait amusé dans ces circonstances mais la culpabilité du caissier l'avait pris au dépourvu. Pendant un bref instant, il se demanda quelle posture adopter, quoi répondre. Au final, l'employé face à lui était d'une personnalité plus fragile qu'il ne l'avait supposé, et Victor ne comptait pas se montrer impoli envers le jeune homme ou lui donner l'impression de le martyriser.

Avec une certaine nonchalance, le patineur osa poser ses coudes sur le comptoir, poser sa tête dans une paume de sa main et sourit comme si de rien n'était, toujours sympathique quoique peut-être culotté étant donné le malaise du jeune homme.

-Viens patiner avec moi. Je suis seul sur la glace, je m'ennuie un peu depuis quelques jours. Même si tu ne sais pas patiner, ce n'est pas grave. Ca sera encore plus amusant, je pourrai t'apprendre. Tu es majeur ? Sinon, allons prendre un verre ensemble après mon entraînement. En fait non, si tu es majeur, on fera les deux. Après tout, je dois t'avoir à l'oeil pour que tu ne parles pas.

L'artiste se redressa après lui avoir fait un clin d'oeil. Il ne parvenait à s'empêcher d'agir de manière aussi amusée. Mais c'était Victor, prendre des décisions par amusant et sur un coup de tête.
Revenir en haut Aller en bas
Kawaii-Power
Admin
avatar

Messages : 2952
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 22
Localisation : au Pays du Papier

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Lun 10 Déc - 0:01



Takashi ne se rendait pas compte de la stupeur dans laquelle il avait plongé son interlocuteur. En même temps, comment pouvait-on croire qu'on savait comment quelqu'un qu'on ne connaissait pas allait réagir ? C'était bien plus pensé de prendre ses précautions pour ne blesser personne. Mais ce genre de bon sens avait l'air d'échapper à ce monsieur. Sans doute parce qu'il se considérait comme quelqu'un de très doué. Les gens doués étaient souvent prétentieux et orgueilleux. En même temps, de ce que Takashi avait vu, Victor était vraiment un excellent patineur. Et il était champion. Alors forcément, il ne pensait pas comme le commun des mortels, encore moins un mortel inutile comme lui.

Ce sourire et cette posture... est ce qu'il le regardait de haut? Il ne s'en formalisa pas plus que ça. A sa place, il se sentirait supérieur à lui, lui aussi. Et il était peut être juste nonchalant. Alors que lui il était toujours tendu et stressé. Ils étaient vraiment l'opposé l'un de l'autre. Pourquoi est ce que leur route s'était croisée? Et deux fois, en plus?

- Je... vous avez bien vu, je tombe déjà sans patin alors sur la glace... en plus, je risque de vous faire tomber à votre tour, vous vous ferez mal, vous devrez aller à l'hôpital, je devrais payer les frais surement très chers, et au journal on parlera de moi comme une personne qui a brisé la carrière d'un champion mondial en le blessant gravement à la jambe ... personne ne voudra de moi comme employé, je finirais probablement à la rue, et je mourrais de froid et de faim... sans compter que je me sentirais mal de vous avoir presque tué...

Il imaginait souvent des scénarios catastrophes qui le faisait ensuite angoissé. Finalement le patineur parla de boire un verre s'il était majeur (il hocha machinalement la tête à la question avant de e regretter, il aurait du se prétendre mineur pour éviter ça) puis de faire les deux pour le surveiller.

- Je... je ne dirais rien. De toute façon, personne ne me croirait... ou personne ne ferait attention.

Ce serait mal venu de sa part de refuser la proposition de l'homme qu'il avait indiscrètement écouté mais il n'avait pas fini son service et faire du patin ne le tenait pas du tout. De même, se retrouver en face à face seul avec cet homme très beau et talentueux... ça ne lui renverrait qu'une image de lui encore plus misérable et sans valeur. Il se détesterait encore plus. Victor ne pouvait ps comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
http://fdfrp.forumactif.be
Nonotako

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 01/11/2018

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Lun 10 Déc - 23:03

-Victor-

Takashi avait raison sur un point, Victor ne pensait pas comme la plupart des personnes. Il vivait dans des hautes sphères, celles de la création et de la compétition. Il ne dédaignait cependant pas le "commun des mortels", sachant que certains possédaient bien plus de connaissances que lui dans des domaines basiques et nécessaires. Ils s'étaient crées un petit monde agréable avec un entourage proche. Aussi étonnant cela était-il, le russe était fort solitaire en dépit des apparences. Il avait passé plus de temps à s'entraîner qu'entretenir de réels rapports sociaux. Le jeune homme avait donc eut raison de remarquer que Victor n'agissait pas dans les normes.

Le patineur ne put que se taire pendant le monologue de son interlocuteur. Il avait même serré les lèvres en une posture volontairement silencieuse, puis tenta de lutter contre le rire. Le russe ne parvint à tenir qu'une poignée de secondes avant de s'esclaffer, essayant de dissimuler ce fait derrière sa main sans pour autant quitter le vendeur des yeux. Les iris turquoises du champion luisirent de joyeuses larmes alors qu'il abandonna ensuite toute discrétion.

-Mais non, voyons ! Je doute qu'un tel scénario se produise, c'est une vision bien pessimiste. Mais s'il y a un potentiel de chance pour que ça arrive...

Victor s'était redressé, un doigt sur ses lèvres, dans une expression pensive. Il feignit une profonde réflexion avant de sourire d'un air satisfait, incapable de se départir d'une énergie quasi enfantine.

-Et bien je suis prêt à prendre des risques. C'est toujours excitant lorsque les choses ne sont pas trop faciles. Alors si tu représentes réellement un danger... Dis-toi que c'est moi le coupable dans cette affaire et que tu n'es que la malheureuse victime d'un artiste un peu fou ?

Le tutoiement pouvait paraître étrange, mais si le Nikiforov se sentait à l'aise avec quelqu'un, il ne tardait jamais à saisir les familiarités au vol.

-A quelle heure tu finis ?
Revenir en haut Aller en bas
Kawaii-Power
Admin
avatar

Messages : 2952
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 22
Localisation : au Pays du Papier

MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   Hier à 0:09



C'était assez évident à penser. Un génie ne pouvait pas ressentir la même chose ou vivre de la même manière que quelqu'un d'ordinaire voir de médiocre. Ainsi allait la vie, il s'y était fait. Mais peut être que parfois, il ne pensait pas aux autres soucis qu'une personne différente de lui pouvait avoir. Personne n'avait une vie toute rose. Seulement, c'était plus simple de penser qu'il était le plus malheureux à plaindre.

Il se renfrogna un peu devant le rire du patineur. Qu'est ce qu'il avait dit de si drôle? Est ce qu'il se moquait de lui? C'était facile pour lui de penser que ce scénario était ridicule, ce n'était pas lui qui aurait des ennuis s'il se réalisait ! Takashi lui avait rendu ses achats, il avait payé, qu'est ce qu'il attendait pour partir ? D'accord, il l'avait espionné mais il avait été suffisamment puni non? En plus une file commençait à se créer derrière Victor.

- Je ne suis pas vraiment du genre à prendre des risques, en vérité...

Comme si ce n'était pas évident. Le tutoiement ne le dérangeait pas, on ne le vouvoyait jamais de toute façon. Personne ne le prenait au sérieux. Par contre, aucune chance qui lui donne l'heure à laquelle il finissait son service. Après tout, ils ne se connaissaient pas, et le patineur l'aurait surement déjà oublié demain. Ou peut être qu'il ne voulait pas prendre le risque que ce soudain intérêt pour lui se dissipe en voyant ses "talents" sur la glace...

- 22h.

En fait il finissait à 21h. Ce n'était peut être pas très correct mais c'était mieux ainsi. Ils ne faisaient pas partie du même monde. Maintenant que cette question était réglée.

- Hum... heu... pourriez-vous laissez les autres clients payer leurs achats également? Ils attendent et risque de ne plus revenir s'ils deviennent mécontent. Et du coup le magasin ferait faillite ou me virerait, et je ne veux pas être virer.
Revenir en haut Aller en bas
http://fdfrp.forumactif.be
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Junjou romantica T.3   

Revenir en haut Aller en bas
 
Junjou romantica T.3
Revenir en haut 
Page 39 sur 39Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 37, 38, 39
 Sujets similaires
-
» Junjou Romantica - Saison 1
» junjou romantica ... a ne pas manquer
» Junjou Romantica
» recherche junjou romantica et koisuru bokun
» [Junjou romantica] Kagome - Usagi/Misaki, Hiroki/Nowaki, Myagi/Shinobu - PG13

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des folles du RP  :: Forum des folles de RP :: Espace RP-
Sauter vers: